Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Stock / Dossiers / 1 - AgMIP Fiche de projet

1 - AgMIP Fiche de projet

Nom – dénomination du projet

Agricultural Model Intercomparison and Improvement Project (AgMIP)

 

Durée 

 

Début - 1er mars 2012

 

Fin – 28 février 2014

 

Zone (s) d’intervention

 

Burkina Faso, Ghana, Mali, Niger, Sénégal

 

Partenaires

 

Quatre équipes de recherche dont une en Afrique de l’Ouest CIWARA (Climate change Impacts on West African agriculture : A Regional Assessment)

 

Financements 

 

Bailleur (s) : Le projet est financé par DFID.

 

Montant : US$ 61 964.

 

Equipe

 

Ibrahima Hathie, Madické Niang

 

But et Objectifs

 

AgMIP est un projet de recherche pluridisciplinaire d’envergure mondiale (www.agmip.org) piloté par des chercheurs américains spécialistes du climat, de la modélisation des cultures et de la modélisation économique. En Afrique subsaharienne, le projet concerne quatre équipes de recherche dont une en Afrique de l’Ouest (CIWARA). L’IPAR est membre de l’équipe CIWARA qui comprend une quinzaine de chercheurs en provenance de 8 institutions de recherche. Sur la base des projections climatiques du milieu de ce siècle (2040-2069), les recherches visent à conduire dans les cinq pays ciblés (Burkina Faso, Ghana, Mali, Niger, Sénégal) une évaluation intégrée de l’impact du changement climatique sur l’agriculture. L’IPAR assure le leadership du volet économique de la recherche.

 

Activités

Etat d’exécution :

Le projet CIWARA a démarré par une phase pilote avec le choix de Nioro du Rip (Sénégal) qui disposait déjà de données socioéconomiques acquises grâce aux enquêtes RuralStruc. Avec les projections climatiques de 5 modèles de circulation atmosphérique (GCM), les modélisateurs de cultures ont simulé le comportement futur des cultures du mil, de l’arachide et du maïs sur la base des changements climatiques attendus.

Trois modèles ont été utilisés (DSSAT, APSIM, SARA-H). Les résultats de ces simulations ainsi que des éléments de prospective sur les changements attendus de certaines variables économiques (prix, coûts, …) ont servi d’inputs aux simulations économiques et débouché sur une évaluation de l’impact du changement climatique sur l’agriculture et sur les populations (revenus moyens, revenus par tête, niveau de pauvreté).

Le travail d’évaluation intégrée a ensuite été étendu à Kouthiala (Mali), Navrongo (Ghana). Compte tenu de l’absence de données socioéconomiques, les exercices au Burkina et au Niger ont concerné uniquement les volets climat et modèles de cultures.

 

Produits et Publications

 

Perspectives :

  • La première phase du projet s’achève le 28 février 2014 et le rapport de recherche de CIWARA est attendu le 15 avril 2014.

  • Une seconde phase de 18 mois est en négociation et devrait démarrer le 1er juin 2014. D’ores et déjà, des publications importantes sont en vue.

  • L’équipe de coordination a décidé d’éditer un livre qui présente les principaux résultats des équipes africaines et sud-asiatiques. CIWARA aura un chapitre dans ce livre et le deadline de soumission est fixé au 28 février 2014.

  • Au moins huit (8) articles scientifiques sont attendus dans les prochains mois avec des focus différents (climat, agronomie, économie).