Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Stock / Dossiers / 3 édition Fenêtre sur l’agriculture : « les pratiques agro écologiques et les (...)

3 édition Fenêtre sur l’agriculture : « les pratiques agro écologiques et les semences durables »

La troisième édition de « Fenêtre sur l’agriculture », rencontres thématiques de la FAO et de l’IPAR, qui a porté sur « Les pratiques agro écologiques et les semences durables » a eu lieu mardi 18 mars 2014 à 14h30, à l’Hôtel Mamoune à Dakar.Ce séminaire débat de la FAO et de l’IPAR, a été organisé à la suite de l’atelier sur « l’utilisation durable des semences paysannes et des droits des agriculteurs dans le cadre du Traité International sur les Ressources Phyto-génétiques pour l’Alimentation et l’Agriculture (TIRPAA) » co-organisé par l’ONG ACRACCS, l’ASPSP, SOLIBAM, en collaboration avec COASP-FONGS-AIAB-BEDE et avec le soutien d’OSIWA et de la Commission Européenne.

En introduisant le séminaire, M Vincent Martin représentant de la FAO au Sénégal, après un mot de bienvenu à l’endroit des nombreux participants, a replacer le contexte de l’organisation de cette série de séminaire- débat initiée par l’IPAR et la FAO.
Prenant la parole, Monsieur Alain Mbaye, représentant le directeur exécutif de l’IPAR empêché, a rappelé le rôle et l’intérêt que l’IPAR avait pour les ‘’fenêtres sur l’agriculture’’, intéressée qu’elle était à promouvoir la création d’espaces de dialogue et de débat entre toutes les parties prenantes sur les politiques publiques, notamment dans le domaine agricole et rural.
Il a salué l’opportunité qui était offerte à cette initiative d’aborder la problématique des « pratiques agro écologiques et les semences durables » à travers l’atelier non moins important organisé par le Comité Ouest Africain des Semences Paysannes (COASP) sur le thème « Les mils nourrissent l’Afrique. Agissons ensemble pour défendre la souveraineté alimentaire, l’agriculture familiale et semences paysannes. »
Il a terminé en renouvelant la disponibilité de l’IPAR d’être un instrument au service de toutes les parties prenantes sur les politiques publiques nationales et régionales, notamment les organisations de la société civile, par la mise à disposition de ses analyses et résultats de recherche sur les grands enjeux et défis de développement, au Sénégal et dans la sous-région.
Trois présentations ont été faites par les panélistes sur les pratiques agro écologiques et l’utilisation durable des semences paysannes :

  • Le professeur Jeanne Zoundjéhikpon, chercheur à l’Université d’Abomey Calavi, Cotonou a fait un exposé sur la Contextualisation sur l’agro écologie en Afrique de l’Ouest au Bénin
  • Mr Barka Dieng, formateur GIPD : Pratiques agro écologiques au Sénégal : l’approche GIPD / Gestion Intégrée de la Production et des Déprédateurs de la FAO
  • Mr Alihou Ndiaye, coordonnateur de l’Association des Sénégalaise de Producteurs de Semences Paysannes (ASPSP) et point focal du Comité Ouest Africain des Semences Paysannes (COASP) a présenté les Recommandations de la 4ème Foire ouest africaine des semences paysannes (voir fichier joint)

Les commentaires, questions et débats qui ont suivi sur les différentes aspects de la problématique ont permis aux panélistes d’apporter des éclaircissements.
M. Vincent Martin, face aux inquiétudes sur la position de la FAO reviendra sur le fonctionnement complexe de la FAO qui est un forum neutre de discussion ou tous les pays ont un même droit. C’est une plateforme neutre de discussion qui reflète les différences et les difficultés du monde avec ses déséquilibres.
Le dernier moment de l’atelier fut consacré à la lecture des recommandations de la Déclaration de Djimini 2014 issue de la 4e ?me édition de la foire ouest-africaine des semences paysannes
Pour rappel, la 4e ?me édition de la foire ouest-africaine des semences paysannes tenue a ? Djimini, au Sénégal du 11 au 13 Mars 2014, a regroupé 300 participants, représentant 54 délégations du Be ?nin, du Burkina Faso, de la Gambie, du Niger, du Mali, du Togo, du Se ?ne ?gal, de la Guine ?e, de l’Inde, de l’Europe et du Canada.