Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / 300 jeunes francophones de 23 pays adressent des messages aux chefs d’Etats (...)

300 jeunes francophones de 23 pays adressent des messages aux chefs d’Etats de la francophonie dans la perspective du XVème sommet

15 octobre 2014

Le Forum International des Jeunes Francophones : l’avenir en face, s’est déroulé les 9 et 10 octobre 2014, à l’hôtel Ngor Diarama à Dakar. Il s’inscrivait dans le cadre des activités préparatoires du XVème sommet de la Francophonie qui se tiendra du 29 au 30 novembre prochain à Dakar et dont le thème porte sur « Femmes et Jeunes en francophonie : Vecteurs de Paix ; Acteurs de Développement ».
Organisé par le Conseil National des Jeunes au Sénégal (CNJS), en partenariat avec la francophonie, l’IPAR, l’UNFPA, l’ANPEJ, le CONFEJES, le forum a regroupé plus de 300 jeunes venus des pays francophones d’Afrique, d’Europe (Albanie, France…) et d’Amérique (Canada). Il a bénéficié de l’appui financier de plusieurs partenaires dont le CRDI et l’OIF.
La cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Mame Mbaye Niang, Ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, en présence de son collègue, Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’Extérieur, M. Souleymane Jules Diop. Plusieurs allocutions ont été prononcées à cette occasion. Il s’agit de :

  • l’allocution de bienvenue de M. Aliou Sow, Président du CNJS qui a dit sa joie d’accueillir près de 400 jeunes provenant de plus de 20 pays ;
  • l’allocution de la présidente du conseil national des jeunes de la République démocratique du Congo (RDC) dont le pays assure la présidence
  • l’allocution du Dr Cheikh Oumar Ba, Directeur exécutif de IPAR qui a interpelé les décideurs politiques sur les enjeux et les défis que pose l’emploi des jeunes et la bonne synergie à trouver entre les décideurs et les experts pour une bonne prise en compte des attentes des jeunes filles et garçons ;
  • l’allocution de la Représentante résidente de l’UNFPA, au nom des Partenaires techniques et financiers qui a insisté sur le dividende démographique
  • l’allocution du Représentant de l’Organisation internationale de la francophonie sur l’opportunité à saisir pour les jeunes pour s’adresser aux Chefs d’Etat francophones
  • l’allocution du Secrétaire Général de la CONFEJES sur l’importance de prendre en compte les aspects sportifs et culturels dans la solution à trouver pour les jeunes francophones ;
  • l’allocution du Président du Comité Scientifique du XVème sommet de la Francophonie, M. El Hadj Hamidou Kassé sur le sens et la portée de l’événement tout en remerciant les partenaires techniques et financiers et les organisateurs notamment le CNJS et l’IPAR ;
  • l’allocution d’ouverture de Monsieur le Ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne qui a insisté sur l’importance que le gouvernement du Sénégal accorde à l’emploi des jeunes et la bonne réussite du XVème sommet des Chefs d’Etats francophones. Il a souhaité que ce sommet soit populaire avant d’inviter les jeunes à s’impliquer activement pour la bonne réussite du forum.

Cette cérémonie a été agrémentée par l’hymne national, suivi de chants de la jeunesse, de musique et de sketchs, avec comme thème principal la francophonie.
La conférence inaugurale du forum a été introduite par Dr Ibrahima Hathie, Directeur de recherches de IPAR sur le Thème : « Emploi des jeunes et développement en francophonie : l’avenir en face ». Dans sa présentation, Dr Hathie a insisté sur le nombre toujours croissant de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail, plus de 200 000 jeunes, ce qui constitue un défi majeur mais aussi une opportunité si des mesures adéquates sont prises pour une bonne insertion de ces derniers.
Suite à cette présentation, trois sessions parallèles ont été organisés, chacune discutant d’un thème spécifique tiré des projets soumis par les jeunes au cours de l’appel à candidatures :

  • La session parallèle A fut consacrée aux projets dans le secteur des TIC et a eu comme modérateur Mme Sokhna Gaye de YPARD et comme rapporteur Khadim Diop du CNJS ;
  • La session parallèle B a traité des projets dans le secteur agricole avec comme Modérateur Moustapha Cissé, PAPEJ et rapporteur Assane Mbaye, ANPEJ
  • La session parallèle C a quant à elle mis l’accent sur les projets dans les domaines de l’artisanat et du tourisme, avec comme modérateur Vieux Seynou Ndiaye du CNJS et comme rapporteur Mariama Kesso Sow de l’IPAR

Ce moment fort d’échanges et de partage a été suivi par la restitution des résultats des différentes discussions issues des sessions parallèles.
Le deuxième jour du forum a été consacré à l’animation de quatre panels qui se sont tenus après une introduction générale en plénière.

  • Le Panel 1 avec pour thème Sport, Etudes et Insertion a été coordonné par la CONFEJES ;
  • Panel 2 : Installation des jeunes dans l’agriculture, quelle stratégie politique d’accompagnement des jeunes ? animé par le CNCR ;
  • Panel 3 : Emploi des jeunes : constats, enjeux et perspectives organisé par IPAR ;
  • Panel 4 : Thème : Jeunesse, dividendes démographiques, santé de la reproduction et VIH/SIDA présenté par ONUSIDA/UNFPA.

Nb : Les fiches des quatre panels sont téléchargeables sur le site internet de l’IPAR.
La restitution des panels a été suivie d’une table-ronde sur le thème : « Croisement des acquis du mouvement associatif jeune, enjeu de développement dans l’espace francophone. »
Lors de ces débats passionnés, il est ressorti que la jeunesse francophone devrait mieux s’impliquer dans le processus de création d’emploi en entreprenant des initiatives novatrices. Nombre de jeunes ont soulevé le problème de financement qui est souvent la cause de l’abandon de beaucoup de projets. Heureusement plusieurs projets présentés ont précisé des méthodes et moyens en vue de favoriser l’obtention d’un financement notamment à travers la participation aux appels à projets nationaux et internationaux et à la cotisation collective des populations concernées.
A l’issue de ces travaux 10 recommandations ont été formulées (voir ci dessus)
Le forum s’est terminé par une note festive avec un cocktail dinatoire agrémenté d’une animation culturelle.
 

 

Voir l"entretien que nous ont accordés deux jeunes porteurs de projets