Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Agriculture, foresterie et autres utilisations des terres : La contribution (...)

Agriculture, foresterie et autres utilisations des terres : La contribution du Cilss dans l’atténuation des changements climatiques saluée

6 mars 2015

Une cinquantaine de cadres de l’espace de la Cedeao et du Cilss discutent, depuis mercredi dernier, à Dakar, sur les impacts socioéconomiques et environnementaux. Ils réflechissent notamment sur les bénéfices communs à tirer de l’intégration des solutions à la fois d’adaptation, sobres en carbone et résilientes vis-à-vis du climat dans le l’agriculture, la foresterie et les autres utilisations des terres.

En présidant à l’ouverture d’un atelier de restitution sur les résultats d’une étude portant sur le recensement et l’évaluation des solutions vis-à-vis des phénomènes climatiques extrêmes, le directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement durable, a salué les efforts effectués par les pays du Cilss. Ces derniers ont mis en place des politiques et des stratégies qui ont permis d’amortir, en partie, les chocs de la variabilité climatique, tout en améliorant les moyens de subsistance des producteurs.

« Le Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (Cilss) a toujours joué un grand rôle dans le développement des stratégies en accompagnant les pays à développer des pratiques et des technologies d’adaptation en particulier dans le secteur de l’agriculture, la foresterie et autres utilisations des terres (Afolu) », a t-il déclaré. Il cite les pratiques de conservation d’eau dans le sol, les techniques d’agroforesterie et de gestion forestière qui constituent, à la fois, des options d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques. Souleymane Diallo a souhaité que les résultats de la rencontre permettent le renforcement des capacités des cadres de la sous-région en vue d’une meilleure prise en compte des synergies d’adaptation et l’atténuation dans la lutte contre le changement climatique. Pour le colonel Aliou Diouf, secrétaire permanent du comité national du Cilss, il s’agit de recenser les expériences dans l’espace sous-régional, de procéder à une analyse économique de ces expériences, (…), avant de rédiger un document de synthèse des bonnes pratiques sur la contribution de chaque technologie à l’adaptation aux changements climatiques et à leur atténuation.

FRIDAY, 06 MARCH 2015

Babacar Bachir SANE

Source : http://goo.gl/iscv8A