Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes (...) / Atelier politique de restitution de LGAF en Mauritanie

Atelier politique de restitution de LGAF en Mauritanie

Atelier politique de restitution de LGAF, Co-organisé par le gouvernement de la Mauritanie et la Banque mondiale, représentée par la directrice régionale Véra Songwe, venue de Dakar.

Cette rencontre a vu la participation d’une trentaine de personnes dont des membres du gouvernement 5 ministres (Finances, agriculture, justice, Economie, Habitat), une dizaine de représentants des Partenaires Techniques et Financiers (UE, FIDA, FAO, PNUD) et de IPAR.
Le film préparé par Dr Mamadou Barro, enseignant-chercheur à l’Université de Tuckson et coordonnateur de LGAF Mauritanie a permis de sensibiliser les ministres présents sur la nécessité de poursuivre l’amélioration de la gouvernance foncière en Mauritanie. Les autorités mauritaniennes se sont engagées à élargir le comité interministériel présidé par le Ministère de l’intérieur, à la société civile ; ce qui a été salué par les bailleurs de fonds et experts présents à la rencontre.

Réunion du Directeur exécutif de l’IPAR avec le représentant de la FAO à Nouakchott. Le représentant a souligné l’intérêt de son institution sur les questions de résilience et de l’investissement agricole. Sur le plan thématique la FAO se focalise sur le pastoralisme, avant de souligner que le foncier pose la question de la sécurité et de la paix. Il a manifesté son intérêt à bénéficier de l’appui de l’IPAR, notamment à la suite de la présentation du programme sur le PREPP, projet sur l’éducation des pasteurs finance par les Suisses et dont IPAR assure le backstopping ;

La Société de Gestion et d’Exploitation de Diama (SOGED) qui est un démembrement de l’OMVS a sollicité l’IPAR et le Dr Mamadou Barro pour l’organisation : (i) d’un atelier interne de mise à niveau de son personnel sur les directives volontaires (IPAR) et la gouvernance foncière et (ii) d’un atelier sous régional regroupant le Mali, la Mauritanie et le Sénégal durant le premier semestre de 2015.

Dans la perspective de l’appui envisage par le gouvernement allemand à la FAO et a IPAR pour contribuer a la mise en œuvre des directives volontaires dans les pays de l’OMVS, il avait été demandé au promoteur du projet de s’assurer la disponibilité des décideurs politiques des pays membres de l’OMVS. La rencontre du Directeur exécutif de l’IPAR a permis d’échanger avec les autorités mauritaniennes sur les perspectives liées à ce projet.

Galerie photos