Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Campagne arachidière dans la région de Diourbel : Les précisions du ministère (...)

Campagne arachidière dans la région de Diourbel : Les précisions du ministère de l’Agriculture

10 septembre 2015

Réagissant à la publication d’un article intitulé « La dernière campagne de commercialisation arachidière a été catastrophique dans la région de Dourbel » paru dans notre édition du mercredi 9 septembre 2015 à la page 23, le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural apporte des précisions suivantes que nous publions intégralement.

« Dans son édition d’hier, le journal Le Soleil avait titré "La campagne de commercialisation arachidière a été catastrophique dans la région de Diourbel" ». Donnant suite à ces propos fallacieux entretenus par un seul responsable de la filière arachidière, le directeur de l’Agriculture apporte la lumière sur ce qui a été réellement fait dans la région de Diourbel. A ce sujet, il est à noter que, lors de la précédente campagne de commercialisation arachidière, les prix pratiqués dans les « loumas » (marchés hebdomadaires) étaient supérieurs à 200 FCfa au début de la campagne de collecte, ce qui avait poussé les producteurs à vendre leurs productions dans les « loumas » plutôt que dans le circuit officiel mis en place par l’Etat.

Pour rappel, le gouvernement avait soutenu le prix fixé par le Cnia (Comité National Interprofessionnel de l’Arachide) qui était de 200 FCfa alors que le prix économique tournait autour de 140 FCfa. C’est un soutien qui consiste à signer un protocole avec les huiliers pour compenser le déficit qui a été de 12,3 milliards l’année dernière, alors que cette année il est d’environ 3 milliards. A la suite de la signature de ce protocole qui garantit le remboursement du déficit aux huiliers, ces derniers avaient tardé à démarrer les activités d’agrément et de réception, en brandissant la thèse d’un déficit de financement.
Au même moment, les exportateurs avaient investi le marché pour acheter les productions à un prix supérieur à 200 FCfa. Voilà ce qui explique pourquoi les huiliers ont eu un niveau de collecte faible par rapport aux prévisions. Il faut signaler que le volume total collecté (exportation + huilerie + semences) était de 282.064,903 tonnes, soit un taux de 40% contre 25% de moyenne nationale et 44,2% pour la dernière campagne. Les exportations qui étaient de moins de 1.000 tonnes en 2013/2014 sont passées à plus de 153.000 tonnes en 2014/2015, ce qui est un niveau jamais atteint au Sénégal.
Par ailleurs, il faut ajouter aussi l’installation tardive de l’hivernage à laquelle l’Etat a su faire face en mettant en place 24.000 tonnes de semences certifiées et un programme d’adaptation. C’est tout cela qui a permis de renforcer la productivité et minimiser ainsi les risques grâce à la mise en place de cette stratégie appropriée venue du ministère ».

Source : http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=42557:campagne-arachidiere-dans-la-region-de-diourbel--les-precisions-du-ministere-de-lagriculture-&catid=51:economy&Itemid=63