Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / voxpop.sn - Concertations sur les subventions agricoles : Les acteurs à la (...)

voxpop.sn - Concertations sur les subventions agricoles : Les acteurs à la recherche des vraies cibles

Dans le cadre de la mise œuvre du Programme d’accompagnement des initiatives citoyennes de la société civile (PAISC), le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural, et l’Initiative prospective agricole et rurale, a tenu, hier, à Kaolack, une table de concertation sur les subventions agricoles.

26 mars 2018

L’objectif global de ce programme est de contribuer à l’accompagnement des mutations de la société civile dans l’approfondissement démocratique au Sénégal. Il s’agit selon les acteurs de valoriser l’implication citoyenne dans la gouvernance de l’action publique dans des secteurs clés du développement.

En effet, les subventions octroyées à l’agriculture, notamment pour le financement de l’engrais, des semences et des pesticides, ne cessent d’augmenter au Sénégal. Et cela, sans pour autant répondre aux attentes des parties prenantes, en particulier les producteurs. Et d’après Cheikh Tidiane Ly, coordinateur du PAISC, cette table de concertation sur les subventions agricoles permettra d’identifier les principales contraintes et les réussites.

Il souligne que la rencontre permettra également de formuler les messages et recommandations tels que la distribution des intrants disproportionnée, sur la transparence du système de distribution des intrants subventionnés et les subventions aux semences et à l’engrais, les limites à l’efficacité des subventions aux intrants.

« L’agriculteur possédant plus de 5 hectares et représentant 53% des ménages agricoles, bénéficie de près de 62,7% des intrants subventionnés. Mais parfois, ces subventions financées pour augmenter la production ne sont pas bien réparties (quotas des gros producteurs, ciblages de non producteurs, ciblages de producteurs auto-suffisants ou le détournement post distribution) », a souligné M. Ly.

Tening THIARE
Source : voxpop.sn