Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Équipement agricole : TSE promet plus de 10.000 tonnes de phosphate de (...)

Équipement agricole : TSE promet plus de 10.000 tonnes de phosphate de fond

2 mars 2015

2015-02-27 17:24:44 GMT
Paris, 27 fév (APS) – L’homme d’affaires sénégalais Cheikh Amar a annoncé vouloir contribuer à l’atteinte des objectifs de l’Etat sénégalais dans le domaine de l’autosuffisance alimentaire en offrant ’’plus de 10.000 tonnes’’ de phosphate de fond pour la fertilisation des sols.
"Nous allons participer à hauteur de plus de 10.000 tonnes de phosphate de fond. C’est notre contribution par rapport aux objectifs du gouvernement d’atteindre notamment l’autosuffisance alimentaire", a-t-il annoncé vendredi à l’envoyé spécial de l’APS à la 52e édition du Salon internationale d’agriculture (SIA) de Paris.
"Je ferais tout pour que ce projet d’autosuffisance marche à grand pas", a déclaré Cheikh Amar, peu après sa visite du stand du Sénégal au SIA, en compagnie du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.

"Nous allons offrir gratuitement à l’Etat plus de 10.000 tonnes pour le phosphatage de fond au profit des agriculteurs", a dit l’homme d’affaires sénégalais, patron de TSE (Tracto Service Equipement), en présence d’autres officiels encadrant la délégation sénégalaise au SIA.
Selon lui, ce phosphatage devrait avoir une incidence positive sur les cultures avec une augmentation espérée de 30% des rendements agricoles au Sénégal.
Le phosphatage se fait à des doses de 400 kilogrammes à l’hectare pour une durée de quatre ans. Il consiste en un amendement destiné aux sols en déficit de phosphore. Cette carence est corrigée par un apport en phosphates naturels avant la culture.
Le patron de TSE, spécialisée notamment dans l’équipement agricole, a aussi annoncé 2.000 tracteurs qu’il va convoyer au Sénégal.
"Le gouvernement nous a promis de subventionner le petit matériel et les tracteurs à hauteur de 50%. Ma société fait partie des structures qui ont été retenues dans ce projet d’importation de matériel. Je ferais tout pour que ça marche", a encore dit Cheikh Amar.
Les types de matériel que TSE compte faire venir au Sénégal "concernent les tracteurs, les moissonneuses-batteuses, les charrues, les pompes, entre autres", a dit son patron, qui a aussi pris part au Salon international sur le machinisme agricole (SIMA) à Villepinte.
Ouverte le 21 février dernier par le chef de l’Etat français François Hollande, la 52e édition du Salon international de l’agriculture (SIA) est organisée autour de quatre univers majeurs : l’élevage et ses filières, les produits gastronomiques, les cultures et filières végétales, les métiers et services de l’agriculture.
Considéré comme "la plus grande ferme agricole au monde", le rendez-vous de Paris réunit toutes les régions de France et plusieurs pays dans le monde dont le Sénégal qui en est à sa 14ème participation avec une quarantaine d’entreprises exposantes.
MTN/BK
Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=139234