Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de Presse / Forum de lancement de la Caravane Ouest Africaine de la Convergence des (...)

Forum de lancement de la Caravane Ouest Africaine de la Convergence des luttes pour la terre et l’eau, à Diamniadio

Les acteurs de la société civile et des organisations paysannes dans la promotion de la bonne gouvernance foncière à travers le Cadre de Réflexion et d’Action sur le Foncier au Sénégal (CRAFS) et la Plateforme Directives Volontaires et Gouvernance Foncière ont organisé ce 02 novembre 2018 à Diamniadio, un Forum de lancement de la Caravane Ouest Africaine de la Convergence des luttes pour la terre et l’eau.

5 novembre 2018

Ce forum a réuni la Société Civile Sénégalaise aux cotés d’Organisations paysannes de producteurs agricoles, avicoles, halieutiques et pasteurs, en présence du Maire de Diamniadio, des autorités locales de la zone, du Représentant du Préfet de Rufisque et de la presse.

A cette occasion, les différents acteurs ont échangé sur les problématiques liées au foncier, aux ZES, à l’agroécologie, à l’eau, aux semences, à l’émigration et aux APE.
Ils soutiennent que l’eau et la terre sont des ressources naturelles vitales et font partie de notre héritage commun et dès lors, la sécurisation et la gouvernance doivent être préservées par chaque communauté pour le bien commun de nos sociétés, de notre environnement pour les générations actuelles et futures. L’accès, le contrôle, et la sécurisation des droits liés à la terre, à l’eau, aux forêts et aux semences sont les premiers facteurs vitaux et qu’à ce titre ils doivent être protégés et garantis aux communautés.

Les acteurs de société civile et des organisations paysannes ont souligné l’accaparement des terres, de l’eau, des semences et des ressources naturelles au profit de certains acteurs économiques, politiques et privés tels que des multinationales, des institutions financières, des gouvernements ou encore des individus est devenu un phénomène récurrent dans le monde et que ce phénomène aggrave la pauvreté dans les milieux ruraux et périurbains et freine les efforts consentis pour un développement durable basé sur la justice sociale, l’agriculture familiale et l’agroécologie paysanne, le bien-être des populations ainsi que des systèmes alimentaires locaux dans le cadre de la souveraineté alimentaire.

Se fondant sur ces faits, les organisations paysannes et acteurs de la société civile recommandent vivement aux décideurs politiques de :
- Sécuriser durablement les droits fonciers des producteurs agricoles, de leurs familles et communautés ;
- Miser sur les exploitations agricoles familiales en renforçant les capacités des producteurs agricoles pour une sécurité alimentaire durable ;
- Tenir compte dans leurs politiques et la réforme foncière les orientations formulées dans le livret vert de la convergence globale ;
- Promouvoir l’accès des femmes et des jeunes aux terres et aux ressources productives
Enfin, les organisations paysannes et acteurs de la société civile Sénégalaise s’engagent à maintenir leur dynamique de travailler ensemble avec la convergence globale des luttes pour la terre et l’eau afin de promouvoir les droits des communautés locales. Aussi ils s’engagent à assurer un bon suivi des propositions qui sortiront de cet audit dans l’intérêt de la nation sénégalaise.

Galerie photos