Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Formation / Formation des journalistes / Gouvernance foncière : l’IPAR et le CNCR forment les journalistes sénégalais (...)

Gouvernance foncière : l’IPAR et le CNCR forment les journalistes sénégalais sur les Directives volontaires

Le CNCR et l’IPAR en partenariat avec action Aid et le Gret ont organisé les 23 et 24 octobre 2014 un atelier de formation des journalistes sur les enjeux de la gouvernance foncière au Sénégal et les Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale. A cet effet des journalistes de la presse nationale ont reçu une formation sur les questions de gouvernance foncière.
L’atelier avait surtout pour but de :

Informer et sensibiliser les journalistes sur les enjeux de la gouvernance foncière au Sénégal ;
Partager avec les acteurs de la presse les principes des directives
Renforcer leurs capacités sur l’analyse des projets d’investissements dans l’agriculture, les mines, le tourisme, etc. à la lumière des DV ;
Analyser le processus de la réforme foncière au Sénégal selon les DV.
Proposer un mécanisme de collaboration permanente pour une meilleure prise en compte de l’évolution de la gouvernance foncière et des directives volontaires dans les médias au Sénégal
Pour Dr Cheikh Oumar Ba, directeur executif de IPAR et M. Marius DIA, coordonateur du CNCR qui ont présidé la cérémonie d’ouverture, l’objectif principal de cet atelier est d’encourager les professionnels des médias à pratiquer davantage un journalisme d’investigation sur le foncier pour une plus grande transparence dans la mise en œuvre des projets d’investissements dans l’agriculture, les mines, le tourisme, etc. Pour cela, le CNCR en partenariat avec l’IPAR compte accompagner les journalistes à mettre en pratique les compétences acquises au cours de la formation et de réaliser des reportages de terrain sur les questions relatives au foncier pour contribuer au combat pour le respect des droits fonciers des populations locales et contre l’accaparement des terres.

Cette formation a regroupé une vingtaine de journaliste sélectionnés sur base de leur intérêt par rapport au monde rural et à la question de la gouvernance des ressources naturelles au Sénégal qui on partagé leur expérience.

A terme cette formation devrait permettre aux journalistes, une meilleure connaissance du cadre réglementaire et institutionnel du foncier, des connaissances nécessaires pour analyser les projets d’investissements dans l’agriculture, les mines, le tourisme, etc. selon les DV.