Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Gouvernance foncière : la vallée en avance sur les autres régions (...)

Gouvernance foncière : la vallée en avance sur les autres régions (expert

20 avril 2015

Saint-Louis, 17 avr (APS) - La vallée du fleuve Sénégal est ’’en avance’’ sur les autres régions du pays en matière de gestion foncière, a soutenu le directeur du foncier et des réformes institutionnelles du Millenium Challenge Account (MCA), Alain Diouf.

"Il faut le dire, en matière de gestion foncière, la zone de la vallée du fleuve Sénégal est en avance sur les autres", a-t-il déclaré dans le cadre de deux ateliers élargis de partage d’expériences et de capitalisation des outils de sécurisation foncière à l’aune de l’acte 3 de la décentralisation.

Ces rencontres se tenaient à Ndioum et Saint-Louis, mercredi et jeudi respectivement, dans le but d’enrichir les outils de gestion foncière adoptés par le MCA et de proposer des textes d’institutionnalisation à l’aune de l’Acte III de la décentralisation.

Selon M. Diouf, le MCA ambitionnait, à ses débuts, "d’arriver à une gestion concertée, juste et transparente du foncier", ce qui l’a amené à mettre en place "un cadre institutionnel adapté" avec des outils pour la gestion foncière. Il faisait allusion au Plan d’affectation et d’aménagement des sols (POAS) et à la Charte du domaine irrigué (CDI).

"Ces instruments sont aujourd’hui maîtrisés par les populations et permettent une gestion foncière sans problème dans la vallée" du fleuve Sénégal, a soutenu M. Diouf. Ces "instruments permettent aussi de gérer les conflits éventuels", a-t-il dit.

En conséquence, "maintenant, il s’agit de penser à vulgariser ces instruments à l’échelle nationale pour en faire bénéficier les collectivités locales des autres régions", a souligné Alain Diouf.

D’où ce besoin d’un "consensus autour de ces outils", à l’origine de la tenue de ces ateliers de partage, a expliqué le directeur du foncier et des réformes institutionnelles du MCA.

Depuis quelques années, a-t-il rappelé, le MCA Sénégal expérimente plusieurs outils de gestion et de sécurisation foncière, parmi lesquels figurent les registres et livres fonciers, les dossiers fonciers, les fiches de demandes. Il a également mis en place un Système d’information foncière (SIF) et élaboré un manuel de procédures foncières.

"Aujourd’hui, il importe de donner une valeur juridique à tous ces outils techniques", indique une note d’un prestataire du MCA, organisateur de ces deux ateliers.

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=141239