Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / ISRA : Papa Abdoulaye Seck annonce un renforcement des capacités de (...)

ISRA : Papa Abdoulaye Seck annonce un renforcement des capacités de recherche

2 juin 2014

L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) sera davantage renforcé pour augmenter sa capacité à répondre aux préoccupations du monde rural sénégalais, a annoncé, lundi à Dakar, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.

‘’Pour l’Etat du Sénégal, on ne peut pas construire une agriculture forte sans une recherche forte. Donc, l’ISRA va être renforcée pour augmenter sa capacité à apporter les réponses qu’il faut par rapport aux préoccupations du monde rural sénégalais’’, a-t-il indiqué.

M. Seck s’exprimait en marge du lancement du rapport 2013 sur ses politiques alimentaires mondiales, produit par l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI).

Le ministre a salué la décision des responsables de cet institut d’avoir eu l’idée d’installer une antenne à Dakar et qu’il fera le nécessaire pour que les chercheurs sénégalais se rapprochent davantage de cette structure dont le siège est aux Etats-Unis.

‘’Ce serait très intéressant de voir aussi des chercheurs de l’IFPRI venir au Sénégal pour échanger avec leurs collègues de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), mais aussi de voir si nos chercheurs peuvent se rendent dans certains pays où l’IFPRI est présent pour approfondir leurs recherches’’, a-t-il indiqué.

‘’Nous saluons les efforts que le Sénégal n’a cessé de faire depuis ces deux dernières décennies afin d’utiliser l’agriculture comme un levier de croissance économique, utiliser l’agriculture pour mettre un terme à la faim et la malnutrition’’, a pour sa part souligné le Directeur général de l’IFPRI, Schenggen Fan.

Le rapport remis aux participants dresse un tableau des principaux défis et opportunités, mais décrit également l’engagement politique croissant en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Il fixe un plan d’action pour 2014 et au-delà et appelle en particulier à éliminer la faim et la sous-nutrition d’ici à 2025.

L’IFPRI, créé en 1975, recherche des solutions durables pour éliminer la faim et la pauvreté.

Il cherche à identifier et analyser de nouvelles stratégies et politiques nationales et internationales destinées à répondre aux besoins alimentaires du monde en développement, en mettant un accent particulier sur les pays à faible revenu et sur les groupes les plus pauvres dans ces pays.
 

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=126929