Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Kaolack : près de 430 unités de matériel agricole en souffrance à la (...)

Kaolack : près de 430 unités de matériel agricole en souffrance à la DRDR

27 mai 2015

Kaolack, 22 mai (APS) - Plus de 430 unités de matériel agricole mises à la disposition des producteurs de Kaolack (centre), lors de la campagne agricole sortante (2014-2015) demeurent invendues, a-t-on appris vendredi de la Direction régionale du développement rural (DRDR).

Composé de houes occidentales, de charrues, de houes sine et de semoirs, ce matériel se trouve stocké dans les magasins, a précisé le responsable de la DRDR, Pierre Diouf, lors d’une réunion préparatoire de la campagne agricole 2015-2016.

Cette réunion était présidée par le gouverneur de la région, Lamine Sagna, en présence des préfets, des opérateurs privés, des huiliers, des représentants des chambres consulaires et des différents chefs de services concernés.

"Ce matériel de la campagne agricole sortante en souffrance est composé de 162 semoirs invendus sur les 945 reçus en 2014, donc seuls 783 semoirs ont été vendus alors que pour les houes sine, on avait reçu 540 unités dont 405 sont vendues. Il n’en reste donc que 135 unités", a-t-il précisé.

"Concernant les houes occidentales, on a eu 104 unités invendues sur les 225 unités reçues, alors que pour les charrues, nous en avions reçu 58 unités dont 37 vendues et il en reste encore à notre magasin 28 unités", a indiqué Pierre Diouf.

Selon M. Diouf, il est pourtant prévu une seconde dotation aux producteurs dans le cadre de la campagne agricole 2015-2016. "Donc, on va recevoir un matériel agricole qui va venir trouver un stock invendu", a souligné M. Diouf.

Le gouverneur Lamine Sagna a recommandé à la commission en charge de la distribution du matériel agricole d’examiner avant tout les zones, les secteurs ou départements de la région qui ont fait les plus importants achats en matériel lors de la campagne précédente.

"De cette façon, on pourra identifier les producteurs qui ont le plus besoin de ce matériel. Il faut mettre le matériel à la disposition des producteurs qui utiliseront ce matériel", a-t-il dit.

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=142518

2015-05-22