Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / La FAO plaide pour le rajeunissement de la population agricole

La FAO plaide pour le rajeunissement de la population agricole

16 mars 2015

Dakar, 16 mars (APS) - Le représentant au Sénégal de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Vincent Martin, a plaidé lundi à Dakar pour le rajeunissement des ressources humaines intervenant dans l’agriculture.

"L’un des aspects primordiaux, c’est la nécessaire intégration de jeunes hommes et de femmes dans ce secteur. Le vieillissement croissant de la population agricole, associé à l’exode rural, est maintenant avéré. Il est désormais crucial de rajeunir les ressources humaines du secteur", a suggéré M. Martin.

Il s’exprimait à l’ouverture d’un atelier d’"élaboration d’une politique de promotion de l’emploi rural des jeunes".

"Il est important d’encourager nos jeunes à s’ancrer à la terre, en leur fournissant les incitations nécessaires pour faire progresser le processus de développement agricole", a souligné Vincent Martin, en présence du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Mame Mbaye Niang.

"Les jeunes sont sur le point d’hériter d’une grande responsabilité dans la résolution de défis complexes et de longue date, tels que l’insécurité alimentaire, la pauvreté, le chômage et le changement climatique", a ajouté le représentant de la FAO au Sénégal.

Il estime que "les jeunes ruraux ne possèdent souvent que très peu d’actifs économiques, tels que la terre", même s’ils "disposent du temps, de l’intelligence et de l’énergie (…) pour améliorer leurs connaissances" et "protéger les ressources naturelles".

Vincent Martin trouve qu’il est nécessaire de "mettre en place des politiques et des investissements" capables de préparer les jeunes aux "défis complexes" liés à l’insécurité alimentaire, à la pauvreté, au chômage et au changement climatique.

"En parlant d’emploi, il est important de mettre l’accent sur l’autonomisation économique des jeunes", a souligné le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne.

L’atelier permettra aux participants d’échanger des "expériences et des bonnes pratiques en matière d’emploi des jeunes en milieu rural", selon Mame Mbaye Niang.

Selon une étude de l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), "près de 269 mille" nouveaux demandeurs d’emploi arrivent chaque année sur le marché du travail sénégalais. Parmi eux, 56,87% proviennent du monde rural.

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=139891
SK/ESF