Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / La Fédération française du bétail prête à appuyer la filière sénégalaise

La Fédération française du bétail prête à appuyer la filière sénégalaise

2 juin 2014

Des membres de la Fédération nationale du bétail de France viendront au Sénégal prochainement pour échanger avec les autorités et les éleveurs dans le cadre de l’organisation de la filière de l’élevage, a annoncé le président du Conseil national des Maisons des éleveurs du Sénégal (CNMDE), Ismaïla Sow.

"J’ai rencontré des responsables de la Fédération nationale du bétail qui m’ont assuré qu’ils se rendront au Sénégal pour discuter, échanger avec les autorités et les éleveurs", a-t-il dit.

M. Sow, présent au Paris, dans le cadre du Salon international de l’agriculture (SIA), a précisé que cette fédération est composée de structures qui ne s’occupent que des questions de lait et de viande. D’autres s’occupent des aspects liés au pâturage et à la santé du bétail.

"Cela reflète un degré d’organisation dont peuvent s’inspirer les éleveurs sénégalais. La France est un grand pays de tradition agricole. On peut apprendre beaucoup de choses en venant au Salon de l’agriculture’’, a-t-il relevé.

Selon Ismaïla Sow, par ailleurs président de la Maison des éleveurs de Thiès, le SIA est "une excellente vitrine pour savoir ce qui se passe ailleurs en matière d’élevage et d’agriculture".

A Paris, le président du Conseil national des Maisons des éleveurs dit avoir rencontré aussi des responsables de la Mutuelle sociale agricole (MSA) qui veulent venir au Sénégal après le Burkina Faso où ils sont déjà présents.

"L’objectif est de s’occuper des questions d’assurance maladie et d’aider l’éleveur à avoir une retraite. Ils viendront au Sénégal, rencontrer les autorités et les éleveurs, discuter de l’assurance agricole", a expliqué M. Sow, également membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Le secteur de l’élevage sénégalais est dans une dynamique de transformation, selon Ismaïla Sow. Il a dans cette perspective invité les éleveurs à s’adapter aux nouvelles réalités, tout en mettant l’accent sur l’organisation et le renforcement des capacités.

 

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=125328