Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / La politique agricole a connu "10 acquis essentiels" en deux ans (...)

La politique agricole a connu "10 acquis essentiels" en deux ans (ministre)

2 juin 2014

Dakar, 25 mars (APS) –Durant les deux dernières années, le gouvernement a obtenu "10 acquis essentiels" dans l’agriculture, dont "la reconstitution continue du capital semencier" et "la mécanisation" de l’outil agricole, a déclaré mardi le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.

Selon M. Seck, le premier acquis, c’est "la sécurisation du revenu du producteur d’arachide".

Il a ensuite énuméré "la reconstitution continue du capital semencier", "la mécanisation graduelle" de l’agriculture sénégalaise et "l’évolution positive de la carte variétale", qui sont des "acquis importants".

Il intervenait à une conférence du groupe Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité) à l’Assemblée nationale, sur les deux premières années de Macky Sall au pouvoir.

"Macky Sall, deux ans d’actions au service du Sénégal, bilan d’étape et perspectives" était le thème de cette conférence présidée par le Premier ministre Aminata Touré.

Plusieurs membres du gouvernement, des parlementaires, des leaders d’organisations patronales et syndicales ont participé à la rencontre.

"La diminution des prix des semences d’arachide pour la prochaine campagne agricole, la relance effective des exportations de fruits et légumes de contre-saison, et l’accès des producteurs aux intrants sont à ranger dans le registre des acquis, au cours des deux années écoulées", a résumé Papa Abdoulaye Seck.

Il a également considéré comme étant acquis "la construction de 12 mille magasins pour conserver pas moins de 40% de la production nationale" agricole.

M. Seck a insisté sur la nécessité de consolider ces acquis, pour assurer la sécurité alimentaire, à travers des programmes concernant le riz, l’arachide, les fruits et légumes de contre-saison.

"Deux ans de combat pour une ère agricole nouvelle, c’est largement insuffisant pour marquer un assaut final victorieux (…). Mais à l’évidence, c’est suffisant pour voir si on rame à contre-courant ou pas", a-t-il souligné.
 

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=126393