Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / La production de riz augmente de 28 %, selon le gouvernement

La production de riz augmente de 28 %, selon le gouvernement

7 février 2015

Le gouvernement a profité du Conseil présidentiel sur le programme national d’autosuffisance en riz pour présenter quelques résultats obtenus par le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (Pracas). Selon le directeur de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du Delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (Saed), Dr Samba Kanté, ce programme a permis une augmentation de la production nationale de plus de 28 % par rapport à l’année 2013. Ainsi, la production en riz paddy a atteint 430 mille tonnes, soit une hausse de 30 % avec un rendement en usinage de 60 à 70 %.

Dr Kanté explique que cette réussite est due à une distribution en quantité et en qualité mais aussi à temps, des engrais. A cela, indique-t-il, s’ajoute l’amélioration de l’hydraulicité des axes de production, l’augmentation du volume de crédits financiers à hauteur de 50 % et l’approbation du programme par les producteurs. « La redéfinition de la contribution des zones de productions a permis de produire 60 % en irrigué et 40 % au pluviale », a relevé Dr Kanté dans sa présentation.

Le ministre de l’Agriculture, Papa Abdoulaye Seck a, lui, précisé que le rendement réel représente 30 à 40 %. A l’en croire, le rendement du Sénégal est supérieur à celui des pays asiatiques, champions en production de riz dans le monde. D’ailleurs, M. Seck trouve paradoxale que le Sénégal importe le riz asiatique. « En termes d’eau, le Sénégal dispose de 35 milliards de mètre cube et n’utilise que 30 % de son potentiel irrigable. Nous disposons de réserves foncières qui devront nous permettre de développer plusieurs types d’agricultures », a souligné le ministre qui indique que l’Asie a perdu plus de 8,8 milliards d’hectares. Il soutient, en outre, que c’est le progrès technique qui tire l’augmentation de la production plus que l’extension des terres.

Par ailleurs, pour arriver à dépasser l’Asie en termes de production en riz, les acteurs recommandent l’accélération du rythme de réalisation des aménagements hydro-agricoles, de développer la petite irrigation, d’intensifier la double culture, d’augmenter le coefficient de transformation et l’amélioration de la qualité et enfin de miser sur un mécanisme normé et raisonné.

Rappelons que le gouvernement, à travers le Pracas, compte atteindre l’autosuffisance en riz à l’horizon 2017 par la production de 1 600 000 tonnes de riz Paddy, soit 1 080 000 tonnes de riz blanc de qualité.

A. COULIBALY

 

.

Source : http://www.walf-groupe.com/actualites/economie/4883-la-production-de-riz-augmente-de-28-selon-le-gouvernement