Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Le PDIDAS va promouvoir une ’’agriculture commerciale inclusive’’ (...)

Le PDIDAS va promouvoir une ’’agriculture commerciale inclusive’’ (coordinatrice)

20 avril 2015

Louga, 15 avr (APS) – L’originalité du Projet de développement inclusif et durable de l’agrobusiness au Sénégal (PDIDAS) réside dans la mise en œuvre d’une agriculture commerciale inclusive reposant sur une gestion durable des terres, a indiqué mercredi à Louga (nord), sa coordinatrice, Ndèye Coura Mbaye Diop.

‘’L’originalité du PDIDAS repose sur la promotion d’une agriculture commerciale mettant en relation les investisseurs privés et les petits producteurs suivant un modèle de gestion des terres qui exclut toute spoliation’’, a-t-elle notamment dit à des journalistes.

La coordinatrice du PDIDAS s’exprimait en marge d’une réunion du comité régional de développement (CRD) consacrée au projet. Deux communes du département de Louga, Keur Momar Sarr et Sier, font partie des zones d’intervention.

Le PDIDAS est un projet du gouvernement du Sénégal fappuyé par la Banque mondiale (BM) et le Fonds mondial pour l’environnement (FEM).
Le coût de sa mise en œuvre est de l’ordre de 43 milliards de francs CFA.

D’une durée de six ans, le PDIDAS ambitionne à terme de porter à 100 000 tonnes les exportations de produits horticoles du Sénégal pour une valeur de 60 milliards de francs dont une dizaine de milliards de chiffres d’affaire pour les petits exploitants, a laissé entendre sa coordinatrice.

‘’L’objectif du PDIDAS est de contribuer à la promotion et au développement d’une agriculture commerciale inclusive s’appuyant sur une gestion durable des terres dans la vallée du Ngalam (région de Saint-Louis) et du Lac de Guiers (Louga)’’, a-t-elle précisé.

Au total, neuf communes couvrant une quarantaine de villages dans les départements de Saint-Louis, Dagana et Louga seront impactées par le projet, tandis que l’aménagement d’une dizaine de milliers d’hectares profitera directement à 10 000 personnes à travers la création de 9500 emplois directs, selon Ndèye Coura Mbaye Diop.

’’Le PDIDAS s’inscrit dans le cadre de la politique nationale du gouvernement du Sénégal en matière de développement agricole qui traduit une vision adossée au Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS)’’, a-t-elle fait valoir.
 

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=141192