Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / Les décideurs politiques du secteur agricole renforcent leurs capacités, pour (...)

Les décideurs politiques du secteur agricole renforcent leurs capacités, pour une agriculture Sénégalaise intelligente face aux Changements climatiques

Renforcer les capacités des décideurs et établir un dialogue fonctionnel entre acteurs nationaux pour une prise en compte effective de la dimension changement climatique dans le secteur de l’agriculture et de la sécurité alimentaire au Sénégal dans un contexte de mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) et le Programme de Relance et d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS), est le but de l’Atelier de haut niveau tenu à Dakar les 08 et 09 Août.

16 août 2016

Cérémonie d'ouverture présidée par M. Dogo SECK secrétaire général du MAER

Cette initiative permettant aux décideurs et aux autorités d’avoir la latitude et les capacités techniques de proposer des orientations claires et pertinentes pour la réussite du PSE, du PRACAS et d’autres plans de développement socio-économique visant globalement à renforcer la résilience des populations pour vaincre l’insécurité alimentaire, est co-organisée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, à travers la plateforme CCASA, le réseau des parlementaires sur l’environnement du Sénégal (REPES) et l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR).
L’Atelier de renforcement de capacités et d’échanges, deux jours à l’endroit des Décideurs impliqués sur les questions et dispositions réglementaires relatives à l’agriculture et à la sécurité alimentaire dans un contexte de changement climatique vise ainsi à contribuer au renforcement des capacités des Décideurs sur la problématique du changement climatique et surtout de l’importance de son intégration dans les prises de décision et dans l’élaboration des documents stratégiques de développement socio-économique afin d’assurer une sécurité alimentaire durable. La cérémonie d’ouverture a été présidé par M. Dogo SECK secrétaire général du Ministère de l’agriculture et de l’équipement rural, en présence de l’Honorable Mamadou Lamine THIAM président du REPES, M. Ousmane Fall SARR Président COMNACC, Dr Robert ZOUGMORE Coordinateur du Programme CCAFS/ Afrique de l’Ouest et le Dr. Cheikh Oumar BA, Directeur exécutif de l’IPAR. Il a réuni des représentants du gouvernement, des parlementaires des élus, des membres de l’administration déconcentrée, de la société civile, d’instituts de recherche, d’organisations de producteurs et des partenaires techniques et financiers, au tour d’un partage de connaissances et d’expériences sur :
- les contraintes et/ou opportunités au lendemain de la COP 21, introduit par le Dr Ousmane Ndiaye de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM) et M. El Hadji Mbaye DIAGNE Comité National Changements Climatiques du Sénégal (COMNACC)
- « Changement climatique et trajectoires de l’agriculture sénégalaise : quelles implications pour les politiques publiques ? » par Dr. Ibrahima HATIE IPAR, Directeur de recherche de l’IPAR
- Agriculture Intelligente face au Climat (AIC), par le Pr. Henry Mathieu LO ISE/UCAD et le Dr. Boubacar FALL UCAD/FST ;
- Plan Sénégal Emergent (PSE) et Changements climatiques : Quel lien avec les ODD et la CDN du Sénégal.

Dr Waly Diouf Conseiller Technique du Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural par ailleurs Coordinateur du Programme National d’Autosuffisance en Riz (PNAR) a présidé au nom du Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural la cérémonie de clôture après lecture de la déclaration de la rencontre portant sur dix (10) recommandations

Les 10 engagements de la déclaration intitulée « DECLARATION DE RADISSON »

Considérant les engagements de l’Etat du Sénégal sur l’accord de Paris sur le Climat et sa ratification ;

Considérant la volonté et l’engagement de l’Etat du Sénégal pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) ratifié le 15 septembre 2015 à New York
Considérant la volonté politique de l’Etat, à travers le Plan Sénégal Emergent (PSE), de transformer structurellement l’agriculture du Sénégal ;

Conscients de la vulnérabilité, des enjeux et des opportunités liés aux changements climatiques et l’obligation des décideurs de développer des mécanismes d’adaptation budgétaire et technique,

Nous, Députés du Réseau des Parlementaires pour la Protection de l’Environnement (REPES) et les Conseillers de la Commission Environnement et Développement Durable du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) s’engagent à :

  1. Encourager la volonté politique définie par le Plan Sénégal Emergent pour l’intégration de la dimension changement Climatique dans les politiques sectorielles et les stratégies de développement ;
  2. Soutenir et accompagner les engagements de l’Etat du Sénégal dans la mise en œuvre de l’accord de Paris ;
  3. Contribuer à l‘atteinte des Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030 ;
  4. Soutenir la mise en œuvre du Programme d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS) avec la prise en charge de la dimension changement climatique dans les stratégies de développement à toutes les échelles ;
  5. Accompagner le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural dans sa volonté de prendre en compte l’approche d’agriculture intelligente face au Climat dans les plans et stratégies de développement ;
  6. Travailler en synergie avec le COMNACC, C-CASA, l’IPAR, le REPES pour un renforcement du dialogue multi acteurs sur le changement climatique ;
  7. Accompagner les programmes de recherches portant sur le changement climatique ;
  8. Impliquer les collectivités locales et les organisations paysannes pour faciliter la mise en œuvre à l’échelle des pratiques éprouvées d’agriculture intelligente face au Climat ;
  9. Elargir et doter la plateforme CCASA d’un budget de fonctionnement
  10. Soutenir la mise en place d’un plan d’actions national d’agriculture intelligente face au Climat au Sénégal.

Lien des photos de l’atelier

cherif.bodian@ipar.sn & josephdiop@ipar.sn

Revue de presse

Le Soleil  : Agriculture et changement climatique : 7,8% d’augmentation de la production agricole grâce aux mesures d’adaptation

Le Quotidien  : POLITIQUE Changements climatiques : Le Sénégal renforce les capacités des décideurs

Sud Quotidien  : TOUR DE TABLE AVEC… Dr Ibrahima Hathie, directeur de recherche de l’Epar : « Il y a des options politiques qui sont prises aujourd’hui, qui ne sont pas durables »

Le Soleil  : Dr Alioune Fall, directeur général de l’Institut sénégalais de recherche agricole : « Sept variétés d’arachide viennent d’être homologuées »

business221.com : ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES : Le Sénégal opte pour l’agriculture intelligente