Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Stock / Dossiers / Les études de cas de Negos-GRN, numéro 03

Les études de cas de Negos-GRN, numéro 03

Les relations de genre à propos du sel au Gandiole : Une histoire d’exploitantes exploitées. Dans le delta du fleuve Sénégal, la Communauté rurale de Ndiébène Gandiole se caractérise par la présence de mares sur lesquelles l’exploitation du sel représente une grande importance économique, sociale et culturelle. Cette exploitation s’est féminisée, bien que le contrôle de l’accès aux salines naturelles (spécifiquement de la mare de Ndianiw) et la définition des règles d’exploitation et de redistribution relèvent de la compétence exclusive d’une notabilité sociale et foncière connue sous le nom de Jaraaf. La transformation actuelle des droits sur les mares (des coutumes au droit privatif) ne s’est pas accompagnée d’une mutation des autorités (les Jaraaf restent les maîtres du sel) sur la ressource. Les exploitantes sont « exploitées » du fait de l’absence de concertation et de la faiblesse des revenus qu’elles en tirent. Cependant, la mystification du sel et de son exploitation régule l’émergence des velléités contestatrices, notamment de certains élus locaux, de jeunes et de femmes exploitantes. Au monopole de la ressource par les Jaraaf s’ajoute le monopole de l’information sur la ressource, notamment sur l’environnement juridique.