Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes (...) / Gouvernance foncière dans le bassin du fleuve Sénégal / Mali, Lancement du projet : « Une gouvernance foncière améliorée pour une (...)

Mali, Lancement du projet : « Une gouvernance foncière améliorée pour une prospérité partagée dans le bassin du fleuve Sénégal »

L’IPAR et la FAO, en collaboration avec l’Etat du Mali, ont organisé ce lundi 28 novembre à Bamako, un atelier national de lancement du Projet : « Une gouvernance foncière améliorée pour une prospérité partagée dans le bassin du fleuve Sénégal ». Cette rencontre a été l’occasion de procéder à la validation du cadre d’analyse de la gouvernance foncière (CAGF/LGAF).

Présidé par le Ministre de l’agriculture du Mali, Monsieur Kassoum DENON, en présence des représentants du Ministère chargé du Foncier, de la CNOP, la FAO et du Directeur Exécutif de l’IPAR, le Dr. Cheikh Oumar BA, le lancement de ce projet a mobilisé une centaine de participants dont des ressortissants de la région de Kayes accompagnés par leur gouverneur.
A l’instar de la plupart des pays de la région de l’Afrique de l’Ouest, le Mali est confronté à d’importants défis dans le cadre de la gouvernance foncière. La terre, tant aux niveaux urbain, péri urbain que rural, est devenue une source de convoitise par divers acteurs.
Pour relever ces défis, les Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers constituent une réponse des Etats à l’échelle mondiale. En effet, celles-ci consacrent la reconnaissance et la protection des droits fonciers et favorisent l’accès sécurisé à la terre, à la pêche et aux forêts comme moyen d’éradication de la faim et la pauvreté, tout en soutenant le développement durable et la protection de l’environnement.
Le projet d’une gouvernance foncière améliorée pour une prospérité partagée dans le bassin du fleuve Sénégal, représente une réponse locale et régionale à une demande croissante de nombreux acteurs du Bassin du Fleuve Sénégal au cours des dernières années et vise ainsi : (i) la mise à niveau et le renforcement des interrelations entre les Directives volontaires, les Cadres et Lignes directrices de l’Union africaine et les processus CAGF/LGAF dans les trois pays (Mali, Mauritanie et Sénégal) ; (ii) le renforcement des capacités des acteurs (gouvernements, organisations société civile, secteur privé, collectivités locales, parlementaires) ; et (iii) l’établissement de plateformes inclusives et multi-acteurs.
Au terme des deux jours de rencontre, les acteurs ont une meilleur compréhension des enjeux de la gouvernance foncière au mali et sensibilisés sur les initiatives en cours ; information et sensibilisation sur les Directives Volontaires et leurs impacts positifs sur la gouvernance foncière ; le cadre d’analyse de la gouvernance foncière (CAGF/LGAF) est validé et une Plateforme nationales pour la gouvernance foncière est établie. La plateforme présidée par le Ministère de l’agriculture est chargée de proposer un plan d’action pour la dissémination et la mise en oeuvre des DV au niveau du Bassin et l’intégration des questions foncières relatives au bassin du fleuve Sénégal dans la feuille de route nationale en vue d’améliorer la gouvernance foncière dans cet espace.

Dans la presse :

Malijet.com : GOUVERNANCE FONCIERE : Le bassin du fleuve Sénégal en question

Malijet.com : Bassin du fleuve Sénégal : Le Cadre d’analyse de la gouvernance foncière lancé

Essor.ml : Gestion foncière le long du fleuve Sénégal : SUR LE SENTIER DE LA MUTUALISATION DES APPROCHES

Mali-Web.org : Projet « gouvernance foncière dans le bassin du fleuve Sénégal » : les bases d’une gestion concertée et consensuelle
Projet « gouvernance foncière dans le bassin du fleuve Sénégal » : les bases d’une gestion concertée et consensuelle

Présentations :

Aperçu du Cadre d’Analyse de la #GouvernanceFoncière (CAGF) au MALI

Les Directives volontaires pour une Gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts

Le Projet : « Une gouvernance foncière améliorée pour une prospérité partagée dans le bassin du fleuve Sénégal » et éclairage sur les principes des Directives volontaires

Galerie photos