Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Mame Mbaye NIANG : « L’Etat prêt à soutenir les jeunes qui ont l’audace (...)

Mame Mbaye NIANG : « L’Etat prêt à soutenir les jeunes qui ont l’audace d’entreprendre »

20 avril 2015

Selon le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, l’Etat est prêt à soutenir les jeunes qui désirent entreprendre. « Il revient aux jeunes de présenter des projets viables, efficaces et clairs, l’État se chargera de les financer », a-t-il déclaré.

Mame Mbaye Niang, ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, a invité les jeunes à oser entreprendre, leur promettant le soutien de l’Etat. Selon lui, « 42 % des jeunes Sénégalais n’ont pas de formation qualifiante. Nous les invitons s’orienter à massivement vers l’agriculture. Des solutions structurelles sont mises en œuvre par l’Etat afin d’accompagner ces initiatives », a-t-il dit. Le ministre a, en outre, rappelé que « 17 milliards de FCfa sont présentement disponibles et exclusivement dédiés au domaine agricole ». De l’avis ce dernier, « il revient aux jeunes de présenter des projets viables, efficaces et clairs, l’État se chargera de les financer ». M. Niang a ajouté que le gouvernement est prêt à soutenir ceux qui ont l’audace et la détermination d’entreprendre. Le ministre s’exprimait à l’occasion d’une rencontre sur le concours « Challenge Gainde entreprendre » qui rentre dans le cadre de la Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse).
Ce concours sélectionne les meilleures équipes à travers un appel à candidature, leur offre un an d’incubation dans l’environnement Gainde 2000, avec des contrats de sous-traitance et un encadrement professionnel rigoureux. Pour cette édition, l’école d’enseignement supérieur Cesag est sortie lauréat du prix d’exploitation et croissance suivi de l’Ism. Dans la section Développement logiciel innovant, l’Efp arrive en tête, suivie de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.
En marge de la finale, une table ronde axé sur « L’entreprenariat jeune : un atout pour l’économie, un défi pour le secteur privé » a été organisée. Une occasion, pour les débatteurs, de revenir sur la problématique cruciale de l’insertion et l’esprit entrepreneurial. Cette tribune a permis à des décideurs politiques de premier plan et des structures nationales dont la mission consiste à promouvoir l’emploi et l’entreprenariat de parler de leurs projets. « Le chômage est un problème crucial au Sénégal comme dans la plupart des économies. Pour atténuer son caractère pénalisant, il faut revenir à des fondamentaux de base, faciles à appréhender. Car pour promouvoir l’emploi, il faut tout juste soutenir l’entreprise », a dit Ibrahima Nour Eddine Diagne, administrateur général de Gainde 2000 et initiateur de la rencontre. « Oser entreprendre, c’est, avant tout, avoir une conviction, savoir qu’on compte, se faire un devoir de servir », a, de son côté, lancé Amy Sarr Fall, directrice de publication du magazine Intelligence économique. Les panélistes sont revenus sur leur parcours.

Oumar BA 17 Avril 205
Source : http://goo.gl/pO71Vr