Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Recherche / Foncier / Le Programme NEGOS GRN / Negos- GRN : La production de régulations locales par les organisations de (...)

Negos- GRN : La production de régulations locales par les organisations de conservation des ressources naturelles au Sénégal : contours, pertinence et efficacité écologique (rapport final)

Le programme Négos/RN est une initiative du Groupe de recherche et d’échanges technologiques (GRET), financé en partie par la Commission européenne et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM). Il intervient dans trois pays de l’Afrique de l’Ouest : le Burkina, le Sénégal et le Mali. Pendant que les activités de recherche sont coordonnées au niveau sous régional par le Laboratoire Citoyennetés (LC), celles relatives à l’animation politique et au développement se font sous la supervision du GRET. Il se focalise sur l’appui à l’émergence de règles locales partagées de gestion des ressources naturelles, issues de négociations entre acteurs locaux, avec l’appui des collectivités locales et des services techniques de l’Etat. Sur le plan de l’action, il se propose d’expérimenter, de produire et de diffuser des démarches opérationnelles et validées d’appui à la gestion décentralisée et négociée des ressources naturelles et foncières au niveau communal, avec l’appui des pouvoirs publics (voir document de projet).
Pour réaliser ces objectifs, le projet s’est défini une double fonction :

  • Renforcer les démarches d’appui à une gestion concertée, intégrée et durable des ressources naturelles à l’échelle des collectivités locales, actuellement mises en oeuvre par les partenaires opérationnels du projet dans six (06) communes/communautés rurales (02 sites/pays). Ce renforcement permettra des impacts directs pour les populations concernées, et apportera des éléments pour la seconde composante du projet.
  • Contribuer à institutionnaliser une gestion durable et négociée des ressources naturelles dans les pays du Sahel, en promouvant un débat public sur les conditions juridiques et institutionnelles d’une telle gestion, en donnant aux élus locaux et aux services techniques les repères sur les conditions de mise en oeuvre de tels processus, en produisant un guide méthodologique destiné aux opérateurs d’appui.