Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Nos publications / Notes politiques / Note de synthèse numéro 9 : Les organisations paysannes sénégalaises dans les (...)

Note de synthèse numéro 9 : Les organisations paysannes sénégalaises dans les négociations commerciales : le cas des APE

Depuis 2002, l’Union européenne (UE) et la région Afrique de l’ouest (AO - 16 pays) négocient un Accord de partenariat économique (APE). Cet accord de libre-échange était censé remplacer au 1er janvier 2008 le régime préférentiel non réciproque dont bénéficiaient les pays Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP) depuis les Conventions de Yaoundé (1967-1974) et les Accords de Lomé (1975-2000).
La Convention de Cotonou définit une nouvelle stratégie qui a pour objectif de transformer les accords ACP non réciproques en accord de libre-échange UE-ACP réciproques. C’est la CEDEAO, composée de PMA et de pays non-PMA, qui a été mandatée pour négocier les accords régionaux au nom des 16 pays de la zone. La date de signature des APE était initialement prévue au 31 décembre 2007, toutefois fin 2010, aucun accord n’a encore été signé.

Note de synthèse numéro 9 : Les organisations paysannes sénégalaises dans les négociations commerciales : le cas des APE, janvier 2011