Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Production de 900 mille tonnes de paddy : l’Etat mise sur l’irrigation et (...)

Production de 900 mille tonnes de paddy : l’Etat mise sur l’irrigation et annonce 74 milliards

2 juin 2014

L’ambition de l’Etat sénégalais est de produire, pour la campagne agricole 2014-2015, 900 mille tonnes de riz paddy dont 60% par le biais de l’irrigation et 40% sur la base de la pluviométrie, a déclaré mercredi le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck, indiquant que 28 des 74 milliards de francs CFA qui seront mobilisés, sont disponibles.

‘’Il y a une volonté partagée de produire pour la campagne 2014-2015, 900 mille tonnes de paddy dont 60% en irrigué et 40% en pluvial. Le coût du projet est de 74 milliards de francs CFA dont environ 28 milliards sont déjà mobilisés’’, a déclaré M. Seck, au sortir d’un conseil interministériel sur le volet riz du Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture au Sénégal (PRACAS).

Présidée par le Premier ministre Aminata Touré, cette rencontre a enregistré la participation des producteurs, des organisations paysannes, des partenaires techniques, des importateurs de riz et de plusieurs autres acteurs.

Axé sur la problématique du riz au Sénégal, ce conseil interministériel avait pour objectif de faire une lecture annuelle du PRACAS et de voir les voies et moyens pour son opérationnalisation et l’optimisation des performances de la production rizicole pour la campagne 2014-2015.

‘’Nous avons essayé d’utiliser au mieux les innovations technologiques existantes pour que nous puissions augmenter la productivité rizicole dans notre pays pour améliorer la qualité mais aussi essayer d’étaler la production rizicole dans le temps en intensifiant la double culture’’, a expliqué Papa Abdoulaye Seck.

Selon lui, l’accent mis sur l’irrigation constitue une rupture fondamentale, ‘’car usuellement c’est la riziculture irriguée qui supportait tout le poids relatif à l’approvisionnement rizicole du Sénégal’’.

Il a donné des assurances sur la mobilisation des fonds. ‘’Mais nous avons bon espoir que tout le financement va être mobilisé, car ce qui est important ce n’est pas le volume de financement, mais la pertinence du programme qui fera que nous trouverons toujours des preneurs pour son financement’’, a-t-il estimé.

De leur côté, les producteurs se disent optimistes pour la réalisation des objectifs fixés par l’Etat.

‘’Ce programme de 74 milliards nous fera en contre saison 38 000 hectares, en hivernage 52 000 hectares au niveau de la vallée du fleuve du Sénégal, au niveau de l’Anambé ce sera 3900 hectares. Nous sommes satisfaits et rassurés par l’engagement des autorités gouvernementales’’, s’est félicité Saliou Sarr, président du Comité interprofessionnel de la filière riz.
Source : http://www.aps.sn