Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / Quelles stratégies pour l’emploi des jeunes ? Chercheurs, experts et (...)

Quelles stratégies pour l’emploi des jeunes ? Chercheurs, experts et décideurs apportent des réponses

2 juin 2014

Du 28 au 30 janvier 2014 a eu lieu à l’hôtel Pullman, à Dakar au Sénégal, une conférence internationale sur l’emploi des jeunes en Afrique subsaharienne. Cette rencontre, qui se veut un forum de réflexion, d’échange et de mise en commun des expériences, est organisée par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), organisme canadien, en collaboration avec le Partenariat en politiques économiques (PEP) et l’initiative prospective agricole et rurale (IPAR).

Les organisateurs de la conférence estiment que le chômage des jeunes est l’un des problèmes majeurs auxquels les pays africains doivent faire face. Une occasion exceptionnelle s’est présentée au Sénégal en 2013, à la suite de la décision du gouvernement issu de l’élection présidentielle de 2012 de recruter 5 000 nouveaux fonctionnaires. Le grand nombre de candidatures reçues - 150 000 - témoigne du manque d’emplois dans le pays pour cette tranche de la population. En effet, les jeunes de 15 à 35 ans constituent environ 37 % de la population active en Afrique. Les statistiques dont on dispose montrent que les jeunes sont trois fois plus susceptibles d’être au chômage que les adultes. Le pourcentage de jeunes parmi les chômeurs est de 83 % en Ouganda, 68 % au Zimbabwe et 56 % au Burkina Faso et au Sénégal.

Le moment est donc opportun pour évaluer les besoins en ce qui concerne la connaissance de la dynamique du marché du travail en Afrique, ainsi que pour mener une étude critique des pratiques et des stratégies adoptées pour l’emploi des jeunes.

La conférence a réuni des responsables de politiques publiques nationaux et régionaux, des partenaires multilatéraux, des chercheurs et d’autres experts africains rattachés à des think tanks et à des centres de recherche du continent. Il s’agit pour les conférenciers de mettre en regard les résultats des recherches scientifiques et les programmes et initiatives pour l’emploi des jeunes, afin de cerner les possibilités et les défis et de décliner les meilleures options et stratégies de politiques potentielles et leurs perspectives. La rencontre a permis ainsi d’élaborer un programme de recherche pertinent tenant compte des réalités locales.

Prélude à la séance extraordinaire de la Conférence des ministres du Travail de l’Union africaine

Les délibérations de cette conférence permettront d’étayer la réflexion à l’occasion de la séance extraordinaire prévue dans le cadre de la Conférence des ministres du Travail de l’Union africaine (UA), qui doit avoir lieu à Windhoek en avril 2014. Lors de cette rencontre, une nouvelle déclaration et un nouveau plan d’action pour la promotion de l’emploi des jeunes en Afrique seront adoptés. La rencontre des ministres alimentera à son tour le sommet extraordinaire des chefs des États membres de l’UA, qui marquera le 10e anniversaire de la déclaration de Ouagadougou en septembre 2014.

 

 

 

conj-ejmao5