Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Recherche / Migration et emploi des jeunes / Rapport final : Emplois jeunes et migrations en Afrique de l’ouest (...)

Rapport final : Emplois jeunes et migrations en Afrique de l’ouest (EJMAO)

Le projet « Emploi des jeunes et migration en Afrique de l’Ouest » (EJMAO) vise à explorer les politiques susceptibles de relever les défis de l’emploi auxquels les sociétés ouest-africaines font face. Pour ce faire, la recherche vise à améliorer la compréhension des défis auxquels les jeunes font face dans les zones rurales et à analyser des modèles de migrations et des activités urbaines dans lesquelles les jeunes s’engagent dans les villes.
De façon spécifique, les objectifs du projet sont :
i) Etudier les marchés ruraux du travail tout en contrastant l’expérience respective des jeunes hommes et des jeunes femmes ;
ii) Elaborer le profil type des jeunes migrants par genre, y compris leur formation et principales caractéristiques socioéconomiques ;
iii) Etudier les déterminants de la productivité des petites activités urbaines formelles et informelles retenues et réaliser une analyse comparative des taux de rendement entre régions et activités, y compris agricoles ;
iv) Etudier l’impact de l’exode rural sur les économies rurales avec une attention particulière sur le cas des femmes vivant en zone rurale ;
v) Tester l’hypothèse d’inefficience marshallienne dans le contexte des économies ouestafricaines ;
vi) Contribuer au débat politique sur les moyens de lutter contre le chômage des jeunes en Afrique de l’Ouest.

Le rapport est structuré autour de quatre parties. les concepts et méthodologie sont traités à la suite de la partie introductive. La troisième partie est une présentation assez exhaustive des résultats.
Elle comprend : (i) les indicateurs généraux ; (ii) les caractéristiques démographiques des ménages ; (iii) les caractéristiques des marchés de travail ruraux ; (iv) le focus sur l’emploi des jeunes ; (v) l’impact de la migration interne ; et (vi) une analyse comparative de la productivité des activités en milieu urbain et en milieu rural. La dernière partie présente les principales conclusions de l’étude