Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Recensement général : l’Etat débloque plus de 13 milliards de francs

Recensement général : l’Etat débloque plus de 13 milliards de francs

2 juin 2014

Les enjeux du quatrième Recensement général de la population et de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage (RGPHAE) justifient l’allocation par l’Etat d’un budget de 13,5 milliards de francs CFA pour le déroulement de cette opération, a indiqué mercredi à Dakar le Premier ministre Aminata Touré.

’’Les enjeux de cette opération justifient amplement l’importance des moyens financiers déployés par l’Etat du Sénégal avec un budget de 13,5 milliards de francs CFA pour les volets population et habitat, mais également la mobilisation de tout le commandement territorial et des services déconcentrés’’, a dit Mme Touré, lors du lancement de la campagne de communication sur le Recensement général.

Le gouvernement sénégalais par le biais de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) compte réaliser cette opération du 19 novembre au 10 décembre 2013. Le Sénégal a réalisé trois recensements généraux de la population et de l’habitat respectivement en 1976,1988 et 2002.

La particularité de l’édition 2013 réside dans le fait qu’elle sera combinée avec le deuxième Recensement national sur l’agriculture (RNA) et le premier recensement national sur l’élevage (RNE).

‘’Cette nouvelle approche répond à un souci de rationalisation de ressources financières et matérielles de l’Etat, mais également à un souci d’efficacité et d’efficience dans la réalisation des missions publiques’’, a expliqué le Premier ministre.

Selon Aminata Touré, l’Etat prendra toutes ses responsabilités pour assurer la tenue à bonne date des volets agriculture et élevage qui vont être intégrés dans le volet en cours.

’’L’importance du recensement pour le développement économique et social du pays n’est plus à démontrer. En effet, il constitue la plus grande opération de collecte de données statistiques et se trouve ainsi à la base de la planification de tous les programmes et projets de développement tant au niveau national que local’’, a souligné Mme Touré.

Cette opération permettra, selon elle, d’obtenir des données fiables sur la dynamique de la population, la caractéristique de l’habitat, le niveau d’accès aux services sociaux de base et le potentiel agricole et pastoral du Sénégal.

’’C’est autant de données importantes qui permettront sans nul doute d’assurer un meilleur suivi des indicateurs relatifs aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Cela nous permettra d’évaluer l’impact des politiques et programmes que nous mettons en place dans le cadre de la nouvelle Stratégie nationale de développement économique et social (SNDS)’’ , a souligne le Premier ministre.

Elle a magnifié ’’les compétences des ressources humaines de qualité de notre appareil statistique national’’. Aminata Touré a remercié le Brésil pour avoir mis à la disposition du Sénégal 22.000 ordinateurs de poche dans le cadre de l’opération.

Le quatrième Recensement général comporte des spécificités liées à la technologie utilisée pour la phase de collecte des données à travers le recours aux PDA (Personal Digital Assistant).

Le Premier ministre a appelé les acteurs de la société de civile et les populations à ’’accompagner l’Etat à mener cette mission prioritaire’’.

 

Lire en ligne