Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Nos publications / Notes politiques / Ruralstruc Sénégal Note de synthèse n°1 : conditions de réalisation et (...)

Ruralstruc Sénégal Note de synthèse n°1 : conditions de réalisation et méthodologie

Le programme RuralStruc est un programme d’étude et de recherche international sur les « changements structurels des économies rurales dans la mondialisation » initié par la Banque mondiale, la Coopération française et le FIDA. Il porte sur sept pays : Sénégal, Mali, Kenya, Madagascar, Maroc, Mexique et Nicaragua. Au Sénégal, le programme a également bénéficié de l’appui de la Coopération suisse.
Il a été mis en œuvre par l’ASPRODEB (Association Sénégalaise pour la Promotion du Développement à la Base) qui a mobilisé une équipe de chercheurs de l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR).
Le portage institutionnel du programme a été également assuré par l’IPAR. La recherche s’est déroulée en deux phases : la première (2006-2007) a permis d’élaborer un état des lieux, à partir des informations existantes sur la place et le rôle de l’agriculture dans l’économie nationale ; la seconde (2007-2009) a été consacrée à des études de cas sectorielles et régionales reposant sur l’analyse de données primaires collectées auprès de ménages ruraux et d’opérateurs locaux des filières agricoles.
Les principales données sur les ménages ont été intégrées dans une base de données commune à tous les pays afin de mener des analyses comparatives. Le programme s’est achevé en 2010 avec la diffusion des résultats et leur mise en débat au Sénégal (atelier national en juin 2010).
Le but des cinq notes de synthèse produites pour cette occasion est de stimuler la discussion, à partir des faits saillants mis en avant par le programme et des questions d’ordre stratégique et opérationnel qu’il suscite.