Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / SEDHIOU : PROMOTION DE L’AGRICULTURE FAMILIALE LE PROJET NAATAL MBAY (...)

SEDHIOU : PROMOTION DE L’AGRICULTURE FAMILIALE LE PROJET NAATAL MBAY S’ACTIVE A L’ACCES AUX TECHNOLOGIES

18 septembre 2015

Les responsables du projet dénommé « Naatal mbay » (en wolof, promouvoir l’agriculture), ont procédé, mardi 15 septembre à Sédhiou, au lancement de leurs activités. Le projet ambitionne d’augmenter l’accès des petites exploitations familiales aux technologies telles que les semences certifiées de variétés à forte valeur et haut potentiel de rendement telles que les variétés à cycle court, les variétés aromatiques et le riz Nerica. Des approches de crédit et de distribution seront développées pour faciliter l’accès durable des populations à la base aux intrants et services de mécanisation.

Le projet Feed the Future Sénégal/Naatal Mbay se veut une plate-forme d’appui aux chaînes de valeurs céréalières et du passage à l’échelle des technologies et pratiques de gestion culturale. L’objectif est qu’il profite au plus grand nombre de producteurs et productrices actifs dans les chaînes de valeur riz, maïs et mil. Le lancement du projet a eu lieu, ce mardi, à l’hôtel de ville de Sédhiou, sous l’autorité du gouverneur de région en présence de nombreux acteurs du secteur. Jean Michelle Voissard le chef du projet Naatal Mbay explique que « l’esprit du projet, c’est de renforcer les petites exploitations familiales pour la sécurité alimentaire, aussi faire en sorte que les petites exploitations familiales avec notamment les femmes et les hommes augmentent leurs rendements par de très bonnes pratiques des cultures céréalières comme le mil, le riz et le maïs ».

Abdou Dione, le coordonnateur régional du projet en Casamance a ajouté que « les groupements de producteurs participant au programme Naatal Mbay développeront des cadres de contractualisation robustes fondés sur des normes de qualité et des systèmes de suivi rigoureux mettant à profit les technologies de l’information. Ces cadres intégreront les petites exploitations familiales membres et leurs partenaires commerciaux et financiers afin de garantir des prix stables et rémunérateurs ». Et de relever que « le projet comportera un volet de promotion de l’investissement tourné vers l’émergence et la croissance des entreprises de transformation du Nord et du Sud ».

« La nature et l’approche de l’encadrement technique et institutionnel des producteurs potentiels constituent un gage d’assurance », selon le gouverneur de Sédhiou Habib Léon N’diaye. Et de poursuivre : « L’un des aspects qui semble important aussi, c’est l’assurance indiciaire qui est apportée par le projet et qui va permettre non seulement de sécuriser les exploitations agricoles, sécuriser les exploitants eux-mêmes mais surtout de les aider à avoir du crédit agricole et à intensifier les exploitations agricoles puisque sur la base d’un simple déficit pluviométrique, les producteurs peuvent être indemnisés. C’est un élément de plus qui est apporté dans l’agriculture familiale que nous n’avions pas jusque-là », a indiqué le chef de l’exécutif régional de Sédhiou. Pour info, le projet Naatal Mbay cible les populations de la Vallée du Fleuve Sénégal, du sud du bassin arachidier et de la Casamance pour une durée de quatre ans.

Source : http://www.sudonline.sn/le-projet-naatal-mbay-s-active-a-l-acces-aux-technologies_a_26414.html