Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Sedhiou : programme triennal d’investissement prioritaire : le conseil des (...)

Sedhiou : programme triennal d’investissement prioritaire : le conseil des ministres chiffre les besoins a 200 milliards

27 février 2015

Le président de la République, Macky Sall, a présidé hier, mercredi 25 février, le conseil des ministres délocalisé à Sédhiou. Sur l’enveloppe des 187 milliards de F Cfa proposée la veille par le conseil interministériel de développement, 13 autres y sont ajoutés, portant le financement global à 200 milliards en valeurs de nos francs. Le désenclavement par le Boudié et Marsassoum, l’investissement sur le capital humain comme la santé, l’assainissement, l’urbanisme et l’Education ainsi que l’emploi des jeunes et la culture sont sur la feuille de route vers un « Sédhiou émergent ».

« La région de Sédhiou manque presque de tout, avec un taux de pauvreté de plus de 63% de la population sous le seuil de la pauvreté ». C’est le Chef de l’Etat lui-même qui fait ainsi observer le seuil extrême de pauvreté dans la région de Sédhiou, juste à sa sortie de la réunion du conseil des ministres décentralisé. Avant de laisser le soin à son Premier ministre de rapporter les principales décisions prises, sans trop de surprises, avec seulement 13 milliards de F Cfa de plus par rapport à la volonté du conseil interministériel. Soit une enveloppe définitive de 200 milliards de F Cfa pour la région de Sédhiou.

Ce financement entre dans le cadre du Programme triennal d’investissement prioritaire, a précisé Macky Sall. Le chef du gouvernement Mahamad Boun Abdallah Dionne fixe la priorité au désenclavement de la région par le Boudié/Marsassoum. « Il s’agit de la phase 1, avec le projet de construction de la boucle du Boudié pour 48,8 milliards et le pont de Marsassoum pour 13 milliards. Ce sont les projets phares que nous allons démarrer en matière d’infrastructures d’amélioration de la connectivité et en matière de désenclavement de la région de Sédhiou ».

Au sujet du capital humain, l’Etablissement public de santé de niveau 1 (Eps1) de Sédhiou sera renforcé en attendant la construction d’un hôpital régional de normes standard. « L’amélioration de la couverture santé passe par la mise à niveau de l’établissement public de santé de niveau 1 de Sédhiou par le renforcement en médecins et de sages femmes. 10 nouveaux médecins, 50 sages femmes et 29 autres qui seront des itinérantes seront affectés cette année même dans la région. Il est programmé à compter de 2016 pour une enveloppe de 9 milliards la construction d’un hôpital régional à Sédhiou », a annoncé le premier ministre.

18 ECOLES LIVREES AU PLUS TARD EN DECEMBRE 2016

Les 40% d’abris provisoires dans les écoles seront absorbés suivant un plan de mise à niveau. « Sédhiou, c’est 40% des salles de classe en abris provisoires. A ce jour, c’est 1.166 abris provisoires sur 2.996 salles de classe. Le président de la République nous a instruits et nous avons mis dans le budget, dans le cadre du Budget consolidé d’investissement (BCI). 18 établissements seront livrés au plus tard en décembre 2016 ».

Le Premier ministre Mahamad Boun Abdallah Dionne de poursuivre que « les locaux fonctionnels seront construits et pour les collectivités locales et pour l’administration centrale parce que l’Etat c’est aussi des symboles. C’est un nouveau commissariat de police, un tribunal de justice car on sait qu’ici, à Sédhiou, pour obtenir un casier judiciaire, il faut se rendre à Kolda. Le président de la République nous a instruits de mettre un terme à cela ».

UN STADE MUNICIPAL DES AVRIL PROCHAIN

Le stade municipal est imminent, en attendant celui d’envergure régionale. « Le Chef de l’Etat a donné des instructions claires pour que démarre, dès avril, la construction d’un stade municipal à concurrence de 200 millions de F Cfa, en attendant les études pour la construction d’un stade régional pour 1,5 milliards », a dit le Premier ministre.
D’autres projets structurants sont annoncés et le tout à l’horizon 2017 notamment le financement des femmes déjà décaissé à hauteur de 600 millions de F Cfa, l’emploi des jeunes dans les Domaines agricoles communautaires (DAC) et dans les 25 fermes aquacoles. 5139 hectares des vallées anciennes vont être réhabilités et aménagés dans le cadre du Programme d’autosuffisance nationale en riz, d’après toujours le chef du gouvernement qui ajoute que Sédhiou c’est aussi 4000 hectares de nouvelles vallées et la réhabilitation de 4000 autres hectares de vallées en amont du barrage de Diopcounda.

Aussi le conseil de ministre rassure-t-il de la mise en œuvre d’un schéma directeur d’assainissement, de l’électrification à hauteur de 60%, des constructions de points d’eau et 350 hectares de Zones aménagées concertées dont 25 ha à Goudomp et autant à Bounkiling dans le cadre de la restructuration de l’habitat urbain. Un village artisanal sera construit dès 2015 et le Centre de perfectionnement des artisans ruraux va démarrer cette année car les équipements sont sur place notamment la scierie pour doper la formation. Le conseil des ministres a duré cinq tours d’horloge.

Moussa DRAME | 26 février 2015

Source : http://goo.gl/MSK3KV