Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Semences pré-base : L’Isra va remettre 65 tonnes aux multiplicateurs

Semences pré-base : L’Isra va remettre 65 tonnes aux multiplicateurs

9 juillet 2014

Le directeur général de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (Isra), Dr Alioune Fall, a entamé hier une grande tournée dans le delta et la vallée du fleuve Sénégal pour s’enquérir des conditions de production des semences pré-base qui seront mises à la disposition des producteurs multiplicateurs.

Après avoir visité les champs de production de semences aménagés à la station de recherches agricoles de L’Isra à Ndiol dans la commune de Gandon, à Fanaye Diéri dans le département de Podor et dans les parcelles de la Socas à Sawoigne, Dr Alioune Fall a rappelé que cette année l’Isra s’est engagé à mettre 65 tonnes de semences pré-base à la disposition de ces multiplicateurs sénégalais. Si cette quantité de semences pré-base est multipliée dans de très bonnes conditions, a-t-il souligné, les producteurs sénégalais pourraient se retrouver, au bout du processus de multiplication, avec au moins 60.000 tonnes de semences de qualité.
En présence du directeur de l’Isra/Fleuve, Dr Abdoul Aziz Mbaye, le Dg de l’Isra a réitéré l’engagement indéfectible de son institution à contribuer efficacement à la mise en œuvre du programme national de reconstitution du capital semencier et du Plan Sénégal Emergent (Pse). Dr Alioune Fall a longuement insisté sur l’urgence et la nécessité de mener une grande croisade contre l’utilisation abusive et anarchique des semences de mauvaise qualité qui viennent d’horizons divers.
Il a laissé entendre que cette tournée nationale qu’il a démarrée par l’étape de la Casamance, devra lui permettre de sensibiliser les chercheurs, les multiplicateurs de semences et les producteurs sur le rôle prépondérant que la semence de qualité va jouer dans la réalisation de l’ensemble des objectifs de notre agriculture, de l’autosuffisance en riz, de la sécurité alimentaire, du Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture au Sénégal (Pracas), du Plan Sénégal Emergent (Pse).
Il s’agit aujourd’hui, a-t-il précisé, de professionnaliser davantage la production et la multiplication de semences de qualité, en vue de satisfaire totalement la demande nationale, de baisser les coûts de production des semences. 
Dr Alioune Fall s’est surtout réjoui de l’étroite collaboration entre l’Isra et la Socas, une société de transformation de la tomate qui a accepté de mettre à la disposition de l’Isra des parcelles situées à quelques encablures de son usine de Mboltogne et destinées à la production de semences pré-base.
Les différents chercheurs de l’Isra interrogés à Ndiol et à Fanaye n’ont pas manqué de rappeler que cette institution prend en charge les besoins de recherche des cultures irriguées et des systèmes de production dans la zone agro-écologique de la vallée du fleuve Sénégal. L’objectif de l’Isra est de contribuer au développement économique et social du Sénégal par la génération de technologies, de techniques et de connaissances permettant d’augmenter la productivité et la compétitivité de nos produits ainsi que les revenus des producteurs, de réduire la pauvreté tout en préservant l’environnement. Les résultats obtenus sont importants. Il s’agit de 24 variétés de riz homologuées, d’une faucheuse à riz, d’une batteuse, de cinq variétés de blé tendre et une de blé dur, de l’augmentation des rendements de riz par le placement profond de l’azote sous forme d’urée super-granulée, de l’introduction et de l’adaptation de semences de qualité de maïs dans les zones de Podor, Matam et Bakel, de l’identification de la bactériose (maladie qui détruit les cultures de tomate), etc.

Mbagnick Kharachi Diagne
http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=41334:semences-pre-base--lisra-va-remettre-65-tonnes-aux-multiplicateurs&catid=241:regions
Source :