Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / Sénégal- Foncier-Réforme Vers un partage de la note d’orientation (...)

Sénégal- Foncier-Réforme Vers un partage de la note d’orientation stratégique de la réforme foncière au Sénégal

11 septembre 2014

La Commission nationale de réforme foncière (CNRF) du Sénégal va procéder les jours à venir au partage de la note d’orientation stratégique de la réforme foncière, a révélé jeudi à Dakar le professeur Moustapha Sourang président de la CNRF.

M. Sourang présidait un atelier de restitution d’études portant sur la gouvernance foncière au Sénégal organisé par l’Initiative prospective agricole et rural (IPAR), un think tank basé à Dakar et l’organisme Rights Resources Initiative (RRI), une plateforme d’ONG basée à Washington aux USA.

‘’L’administration foncière, le secteur privé, la société civile, les élus locaux, les ONG, les organisations faitières ainsi que les partenaires au développement, par leur forte implication, ont largement contribué à l’obtention de cette note d’orientation stratégique’’, a indiqué M. Sourang.

Selon lui, cette note d’orientation stratégique tient compte des réalités sociologiques, géostratégiques, économiques et environnementales du Sénégal pour en faire le socle des analyses ayant conduit au choix du schéma incarnant la vision ainsi que la stratégie définie pour sa réalisation.

‘’En considérant l’importance de toutes ces études réalisées dans le dispositif de pilotage et de suivi du processus de la réforme, la validation des résultats que nous examinons aujourd’hui marquera un tournant décisif dans la perspectives de l’adoption politique de la note d’orientation stratégique par la haute autorité en vue d’une meilleure orientation des politiques publiques’’, a affirmé le professeur Sourang.

Il a par ailleurs dévoilé le chemin que son équipe compte entreprendre pour mener concrètement la réforme foncière au Sénégal.

Selon lui, il s’agira de commencer dans les mois à venir et après l’aval de la haute autorité, à dérouler une feuille de route portant à la fois sur des schémas d’échanges et de partages plus inclusifs par l’organisation des ateliers et foras décentralisés au niveau départemental et régional en vue de recueillir les avis et suggestions des populations, des élus locaux et de tous les acteurs du foncier.

 

APANEWS