Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / aps.sn : Une quarantaine de para-juristes et acteurs ruraux formés sur la (...)

aps.sn : Une quarantaine de para-juristes et acteurs ruraux formés sur la gouvernance des régimes fonciers

APS – Une quarantaine de para-juristes et acteurs ruraux ont participé à Kaolack, à un atelier de renforcement sur les directives volontaires pour une bonne gouvernance des régimes fonciers applicables aux secteurs de la terre, de la pêche et des forêts, a constaté jeudi l’APS.

20 janvier 2017

Ouvert mercredi à l’hôtel Relais de Kaolack, l’atelier prend fin vendredi, avec la participation de plusieurs para-juristes et acteurs du foncier venus des régions de Kaolack, de Fatick, de Kédougou, de Sédhiou, de Kaffrine.

‘’Durant ces trois jours de formation, des experts vont former les participants, à travers des communications portant sur les 10 principes des directives volontaires parmi lesquels la connaissance du cadre juridique et institutionnel de la gouvernance foncière, la présentation du système foncier et des procédures d’affectation’’, a expliqué à la presse, la présidente de l’AJS, Fatoumata Guèye Ndiaye.

’’L’atelier va décortiquer ces dix points des directives volontaires pour permettre aux para-juristes de se les approprier afin de les relayer auprès des femmes, des jeunes pour mettre un mettre à la discrimination dans la gouvernance foncière’’, a-t-elle ajouté.

’’Nous attendons des para-juristes, à l’issue de cette formation, des activités de formation auprès des femmes sur l’accès à la terre, pour que ces dernières sachent qu’elles ont le droit d’accès à la terre au même titre que les hommes’’, a-t-elle précisé. Selon elle, le but final est de sensibiliser sur les directives volontaires pour qu’elles soient connues des jeunes et des femmes.

Selon elle, en plus de "sensibiliser les jeunes et les femmes sur les directives volontaires, les para-juristes vont également sensibiliser les autorités locales en charge des délibérations foncières pour qu’elles respectent ces directives volontaires’’.

Mme Ndiaye a relevé qu’ il y a d’autres principes qui sont mis en œuvre dans le cadre des directives volontaires, dont la bonne gouvernance, la transparence, l’équité et la transparence dans la gestion du foncier, l’équité, l’égalité pour faire en sorte que les groupes vulnérables, que sont les jeunes et les femmes, puissent avoir leur part du foncier.

Elle a rappelé que les directives volontaires ont été instituées depuis 2012 par le Comité de la sécurité alimentaire mondiale et l’Assemblée générale des Nations unies.

L’ atelier de formation est organisé par l’AJS, en partenariat avec le Comité de pilotage sur les directives volontaires (COPIL) grâce à l’appui technique de la FAO et de la coopération italienne.
AB/ASG

Source : http://www.aps.sn/actualites/article/kaolack-une-quarantaine-de-para-juristes-et-acteurs-ruraux-formes-sur-la-gouvernance-responsable-des-regimes-fonciers