Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / sudonline.sn/ ATTEINTE DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE (ODD) D’ICI A (...)

sudonline.sn/ ATTEINTE DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE (ODD) D’ICI A 2030 LE SÉNÉGAL PEAUFINE SA FEUILLE DE ROUTE

Pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) d’ici à l’horizon 2030, un atelier de partage des expériences et des leçons tirées d’autres pays est ouvert hier, mercredi 12 octobre, à Dakar par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), en collaboration avec l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), la Direction Générale de la Planification et des Politiques Economiques (DGPPE) et le Partenariat mondial pour les données du développement durable (GPSDD). Il s’agit, entre autres, d’appuyer le Sénégal dans ses efforts de mise en œuvre et de suivi des ODD.

15 octobre 2016


« Identifier les défis et opportunités pour la mise en œuvre des ODD aux niveaux national et local, promouvoir l’intégration des ODD dans les politiques nationales de développement et montrer l’importance des données dans la prise de décision ». Ce sont, entre autres, les objectifs fixés pour l’atelier de deux jours ouvert hier, mercredi 12 octobre, à Dakar, sous le thème « Les Objectifs de développement durable (ODD) : quel agenda pour le Sénégal » organisé par l’ANSD, en collaboration avec l’IPAR, la DGPPE et le GPSDD. « Il s’agit pour nous de travailler sur l’élaboration d’un agenda pour le Sénégal qui doit nous permettre d’atteindre les 17 objectifs de développement durable à l’horizon de 2030 », a d’entrée de jeu signalé Aboubacar Sedikh Bèye, directeur général de l’ANSD. Selon lui, l’atteinte de ces objectifs est un challenge pour tous les acteurs de développement. M. Bèye a également émis le souhait « d’intégrer ces objectifs dans le Plan Sénégal émergent » et a plaidé pour « l’utilisation des statistiques dans les prises de décision à tous les niveaux ».

IMPORTANCE DES STATISTIQUES ET RÔLE DE LA SOCIETE CIVILE

Cheikh Tidiane Diop, secrétaire général du ministère de l’économie, des finances et du plan, ne dira pas le contraire. Il a salué la contribution de la société civile dans la production de données statistiques. Ce qui permettra au Sénégal de mieux définir sa feuille de route pour l’atteinte des objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies. Claire Melamed, directrice exécutive de GPSDD, a déclaré que pour faire du monde une meilleure place pour vivre, il faudra que les gouvernements maîtrisent les données statistiques et soient capables de les utiliser pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

L’atelier prend fin cet après-midi à Dakar après plusieurs sessions de travail sur différents thématiques qui permettront de développer et de mettre en œuvre une feuille de route.

Chérif Faye : sudonline.sn