Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / CID 2021 : Adaptation et résilience des agricultures en Afrique de l’Ouest : (...)

CID 2021 : Adaptation et résilience des agricultures en Afrique de l’Ouest : innovations agroécologiques et intégration des territoires

Publié le 1er décembre 2021

La 3ème édition de la Conférence Internationale Intensification Durable (CID) s’est tenue à Dakar, à l’Hôtel Ngor Diarama, du 23 au 26 novembre 2021.

L’Afrique de l’Ouest est confrontée de nos jours à de nombreux défis dont la productivité des systèmes agro-sylvo-pastoraux demeure l’un des maillons essentiels pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Cette 3ème édition de la Conférence Internationale Intensification Durable (CID)innove en associant pour la première fois à son organisation des acteurs de la société civile via la Dynamique pour une Transition AgroEcologique au Sénégal (DyTAES), en vue de renforcer la coopération entre acteurs de la Recherche et les acteurs du Développement du Nord et du Sud.

Cette conférence, affichée sous le thème inclusif « Adaptation et résilience des agricultures en Afrique de l’Ouest : innovations agroécologiques et intégration des territoires » a favorisé les échanges d’expériences entre partenaires scientifiques et partenaires de la société civile et du développement afin d’alimenter le dialogue politique en faveur de la Transition AgroEcologique (TAE) pour l’intensification durable de la productivité des sols africains, à destination du développement durable « économique » des populations agricoles.

L’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR) y était représentée par son équipe de recherche en charge des questions agroécologiques.
Dr Laure Tall, directrice de recherche, a animé la table ronde sur le thème : « co-construire un agenda de recherche pour une transition agroécologique en Afrique de l’Ouest ».

La table ronde, placée sous le patronage de la DyTAES, avait pour but de faire interagir des représentants de toutes les parties prenantes (ONG, agriculteurs, décideurs politiques, organisations paysannes, scientifiques) nécessaires à la réussite de la TAE en Afrique de l’Ouest.

Dr Sidy Tounkara, chercheur, membre du comité scientifique et du comité d’organisation de la CID 2021 a pris part ainsi à l’évaluation des communications de la session 3 sur la «  Co-construction pour une intensification durable des systèmes de production  ». Il a, par ailleurs, animé le volet Poster de cette session 3 et a ainsi été membre du jury de sélection des meilleurs posters de la CID 2021.

Par ailleurs, l’IPAR a été également représentée par ses doctorants (Gora Mbaye, Ibrahima Khalil Sabally et Sokhna Mbossé Seck) qui travaillent respectivement sur les questions du travail dans des systèmes d’exploitation agroécologiques, de l’institutionnalisation de l’agroécologie dans les politiques publiques agricoles du Sénégal et des motivations des producteurs à adopter des pratiques agroécologiques dans les Niayes du Sénégal.

Galerie photos