Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Nos Publications / Notes politiques / De la qualité et de l’équité dans l’accès des femmes à la terre au (...)

De la qualité et de l’équité dans l’accès des femmes à la terre au Sénégal

Quelques leçons tirées des premiers résultats de l’étude de base du projet de recherche-action « Promotion d’une gouvernance foncière inclusive par une amélioration des droits fonciers des femmes au Sénégal »

Les premiers résultats de l’évaluation des initiatives dans les trois (03) zones agroécologiques cibles révèlent des stratégies et approches innovantes ayant permis l’amélioration des droits fonciers des femmes à la terre. Des expériences démontrant qu’il n’y a pas uniquement des défis mais également des opportunités de changement en faveur de solutions plus équitables et durables en matière d’accès et de contrôle des femmes sur le foncier.
Mais ils soulèvent, en même temps, des questionnements sur les effets pervers de l’intervention de projets et programmes de développement portant sur la sécurisation foncière, les risques de l’application du système de quota et les limites de l’accès collectif à la terre par le biais des groupements.

Tout cela témoigne de la nécessité d’aller au-delà des généralités concernant l’accès et le contrôle des femmes sur le foncier au Sénégal pour aborder cette question dans sa globalité, mais tenant compte des spécificités zonales pour pouvoir adresser les intérêts de tous les couches sociales – femmes, jeunes, hommes, « classes », ethnies.
Car il est impossible de sécuriser les droits fonciers des femmes sans tenir compte de ceux de toutes les couches des communautés ciblées. Les quelques cas présentés ici témoignent de ces situations à la fois spécifiques et qui s’interagissent.