Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Recherche / Gouvernance des ressources naturelles et foncières / Ecole-chercheurs sur les transactions et les marchés fonciers ruraux en (...) / Ecole chercheurs sur Foncier : Un partenariat IPAR-UGB et Pole foncier sur (...)

Ecole chercheurs sur Foncier : Un partenariat IPAR-UGB et Pole foncier sur les transactions et marchés fonciers ruraux au Sénégal

Publié le 15 mars 2022

L’ouverture ce jeudi 10 mars de la 1ère session de formation et d’échanges « école chercheurs foncier » a mobilisé près de 100 participants, en ligne et en présentiel à l’Université Gaston Berger de Saint Louis et à l’IPAR à Dakar. En plus des participants sénégalais, des étudiants et chercheurs maliens, malgaches, algériens Ont pris part à cette activité qui a servi de cadre aux universités partenaires, notamment de Ziguinchor, Bambey, Thiès et Saint-Louis pour présenter les initiatives en cours en leur sein.

Les cours ont été animés par les Prof Samba Traoré (NELGA/UGB), Philippe Lavigne Delville et Jean Philippe Collin (IRD), Emmanuelle Bouquet (CIRAD), Sambou Ndiaye (UGB/IPAR), M. Cheikh Faye et Dr Cheikh Oumar BA (IPAR). Les échanges ont porté sur la problématique suivante :

  • Qu’est-ce qu’un marché foncier ? (Transactions marchandes, arrangements institutionnels, marché) et sur et la compréhension des transactions foncières marchandes (logiques d’acteurs et arrangements institutionnel)
  • Que sait-on des transactions foncières marchandes au Sénégal ?
  • Bilan quantitatif et études qualitatives
    La formation « école chercheurs » est structurée autour de trois activités principales :
  • Un temps de formation, en ligne, à la fois théorique et méthodologique, sur les transactions et les marchés fonciers ruraux en Afrique de l’ouest. Ce module est ouvert à tous, sur inscription. Durant les échanges, la parole sera donnée en priorité aux acteurs identifiés ci-dessus, mais l’ensemble des participants pourra s’exprimer via le fil de discussion écrit.
  • Un temps de formation pratique à l’enquête de terrain, dans la région de Saint-Louis (Sénégal), destiné aux enseignants intéressés et aux doctorants sénégalais ayant suivi la formation en ligne (une dizaine de personnes).
  • Un temps d’approfondissement de la mise en pratique. Des bourses de recherche de 2 mois pour les doctorants participants pour leur permettre de réaliser une étude spécifique sur la question des transactions foncières marchandes sur leur site d’étude.

Porté par IPAR et le Pôle Foncier de Montpellier, en collaboration avec l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, et soutenu financièrement par IPAR, AFD et PROCASEF/BM, l’activité a pour objectif général de favoriser le développement de recherches approfondies sur les transactions et les marchés fonciers ruraux, au Sénégal et plus largement en Afrique. Plus spécifiquement, la formation vise à renforcer les capacités – individuelles et collectives – de recherche et de formation sur ce sujet, en mobilisant les acquis de la recherche dans la sous-région, en termes de méthodes et de résultats. Elle s’adresse à la fois à des enseignants chercheurs des principales universités et centres de recherche sénégalais, à des doctorants dont la thèse comprend explicitement une recherche engagée sur le sujet, à des acteurs de la société civile et des professionnels travaillant sur ces questions. Elle est également ouverte à des chercheurs de la sous-région.

Les résultats de ces études seront restitués lors de débats publics à programmer sur la question des transactions foncières et des marchés fonciers au Sénégal.

Les prochaines sessions sont prévues les 31 mars et 1er avril et 2022, pour la 2ème et les 12 et 13 mai pour la 3ème session.
Elles porteront sur :

Les marchés fonciers ruraux en Afrique de l’Ouest : expérience et leçons apprises des autres pays de l’Afrique de l’ouest
Les marchés fonciers face aux politiques publiques : équité et efficacité économique, sécurité, enjeux de régulation
Sécurité, insécurité, stratégies de formalisation des transactions Les dispositifs semi-formels et les pratiques administratives
Et sur les questions méthodologiques, en qualitatif et en quantitatif.

Chérif Sambou Bodian

Galerie photos