Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Nos Publications / Études et recherches / Etudes sur les effets de la COVID19 / Effets de la Covid-19 sur les exploitations familiales agricoles et des (...)

Effets de la Covid-19 sur les exploitations familiales agricoles et des organisations de producteurs membres du CNCR au Sénégal

Publié le 12 janvier 2021

Cette étude vise à comprendre les stratégies d’ajustement et d’adaptation développées par les exploitations familiales face à la pandémie, ainsi que le rôle des OP et leurs capacités de résilience. Elle couvre l’ensemble des zones agro-écologiques et touche 22 des 45 départements et 7 des 14 régions du Sénégal.

Face aux effets de la pandémie, le CNCR qui coordonne le mouvement paysan sénégalais et l’IPAR, un Think Tank ouest-africain spécialisé en analyse prospective et stratégique, ont entrepris d’évaluer les effets de la Covid-19 sur les exploitations familiales membres du CNCR. Ce partenariat entre en droite ligne avec la série d’études menée depuis avril 2020 par l’IPAR sur les moyens d’existences des ménages. Ces travaux visent à mesurer dans le court terme les effets de la Covid-19 sur les activités économiques des ménages, les revenus agricoles et non agricoles, le régime alimentaire, l’accès au marché des produits alimentaires, les pratiques culturales et l’accès aux intrants.

Ce présent document est organisé autour de trois principaux points : (i) présentation de l’objectif de l’étude ainsi que la méthodologie utilisée ; (ii) l’analyse des données collectées auprès des exploitations familiales et des responsables des OP ; et, (iii) la discussion des principaux résultats et la conclusion.

L’objectif général de l’étude est d’analyser les effets de la COVID-19 sur les moyens d’existence des exploitations familiales membres du CNCR.
De façon spécifique, il s’agissait dans le très court terme de comprendre les effets de la pandémie sur les moyens d’existence des exploitations familiales notamment sur les activités économiques, les revenus et l’alimentation. Ce qui suggère l’analyse : a) des niveaux de disponibilité et d’accès aux aliments, b) des régimes alimentaires en termes de quantité consommée, de qualité, de fréquences des trois principaux repas quotidiens, c) de la variation des revenus agricoles et non agricoles des ménages, d) des mesures d’ajustement des ménages face à la crise.

Effets de la Covid-19 sur les exploitations familiales agricoles et des organisations de producteurs membres du CNCR


Ce rapport a été coordonné par Madické NIANG (économiste-statisticien, IPAR), Cheikh FAYE (statisticien, IPAR) avec l’appui d’un comité compose du CNCR, IPAR et ASPRODEB.