Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / En 2036, Bignona doit atteindre le bien-être dans un environnement dynamique (...)

En 2036, Bignona doit atteindre le bien-être dans un environnement dynamique et durable par le biais de l’agroécologie

Publié le 11 novembre 2021

C’est la vision commune des représentants de 30 structures d’origines et de profils divers et variés qui ont travaillé ensemble dans le cadre d’un atelier technique préparatoire de la mise en place d’une Dynamique pour une Transition AgroEcologique Locale (DyTAEL) à Bignona, tenu les 03 et 04 novembre à Bignona.

Dans le cadre de son Plan d’actions et de sa Stratégie nationale de plaidoyer, la Dynamique pour une Transition AgroEcologique au Sénégal (DyTAES) procède à l’installation de structures locales appelées Dynamique pour une Transition AgroEcologique Locale (DyTAEL) à travers le territoire national sénégalais mais en ciblant les zones éco-géographiques du pays.

La facilitation technique de l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), de la Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal (FONGS), du Conseil National de Concertation et de coopération des Ruraux (CNCR) et de l’Environnement Développement Action pour la Protection Naturelle des Terroirs (ENDA PRONAT) et, au niveau local de la Coordinnation la Coordination des Organisations professionnelles et Rurales du département de Bignona (CORD- Bignona) et Eco from Africa, a permis de réunir les acteurs locaux pour partager les expériences de mise en place des DyTAEL de Podor et de Tamba, de faire remonter la vision et les préoccupations des acteurs locaux en termes de transition agroécologique et de dégager une feuille de route pour la future DyTAEL de Bignona.

A l’issue de deux jours de travail, ces objectifs ont été atteints. Les acteurs se sont projetés vers le lancement officiel prochain de la DyTAEL de Bignona et la mise en œuvre de la feuille de route collectivement dégagée.

Par ailleurs, la directrice régionale du CIRAD, représentante de l’INRAE et d’Agreenium Afrique de l’Ouest - zone sahélienne et la représentante du Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères ont effectué une visite aux participants de l’atelier pour témoigner de leur intérêt à accompagner la dynamique en construction pour une transition agroécologique réussie.

— - Sur CasamanceActu ---