Think tank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Recherche / Gouvernance des ressources naturelles et foncières / IPAR, DAI et Sen-RTT promeuvent l’utilisation des données probantes dans les (...)

IPAR, DAI et Sen-RTT promeuvent l’utilisation des données probantes dans les processus décisionnels

Publié le 11 août 2023

En collaboration avec DAI et Sen-RTT, IPAR a organisé, le jeudi 03 août 2023 à Dakar, une session de réflexion sur l’utilisation des données probantes pour la prise de décision. L’activité est soutenue par Feed the Future Sénégal Projet d’appui aux Réformes et Politiques Agricoles (PSS) financé par l’Agence des Etats Unis pour le Développement International (USAID). La cérémonie d’ouverture a été présidée par Dr Téning Sène, directrice générale de l’Agence Nationale de l’Aquaculture (ANA).

Les données probantes sont des informations, des données statistiques, des résultats d’enquêtes ou d’évaluation, des conclusions tirées de recherches et autres connaissances scientifiques pouvant servir de base utile à la prise de décision. L’utilisation des données probantes est un gage d’efficacité des politiques publiques. Ainsi, pour susciter le débat autour des mécanismes institutionnels à mettre en place pour encourager l’utilisation optimale des données probantes par les décideurs du secteur public, du secteur privé et de la société civile pour la prise de décision, particulièrement dans le domaine des réformes et des politiques Agricoles, IPAR et ses partenaires ont organisé cette session qui a mobilisé une trentaine de participants issus d’organismes de recherche, de think-tanks, d’organisations de la société civile, de structures de l’Etat, de l’USAID et des médias.

Intervenant à la cérémonie d’ouverture de la session, Dr Aliou Boly, directeur exécutif du projet PSS, a soutenu que : « L’accès et l’utilisation rigoureuse des données probantes comme principal intrant dans le processus de prise de décision, contribuent au succès des réformes et politiques clés entreprises par le secteur public, le secteur privé et la société civile pour améliorer l’environnement des affaires ».
Dr Ibrahima Hathie, chercheur émérite à IPAR et directeur adjoint du projet PSS, qui a partagé l’expérience de l’IPAR à travers son projet «  Evidence Informe Policy Making  », de renchérir : « les données sont nécessaires pour mener un diagnostic, une mise en œuvre et un suivi des politiques publiques car les cycles de politiques et programmes ont besoin de données probantes ».
Il recommande d’aller vers leur « institutionnalisation et leur utilisation systématique dans l’évaluation des politiques de développement local, dans les politiques agricoles et commerciales, etc. », avant de pointer un certain nombre de défis à relever au préalable pour y arriver.
Ces défis sont, selon Dr Hathie, liés à « l’instabilité et la complexité de l’arène politique, la capacité institutionnelle des acteurs qu’il faut améliorer, le cloisonnement des institutions, la protection des données privées, la fiabilité des données, etc. ».

Il est ressorti des réflexions issues des panels (modérés par Dr Laure Tall et Dr Cheikh Oumar Ba, respectivement directrice de recherche et directeur exécutif à IPAR) un réel besoin des acteurs institutionnels d’être sensibilisés sur l’importance des données probantes, de renforcer les capacités du gouvernement à utiliser des mécanismes de financements innovants pour la mobilisation des évidences afin d’ éclairer les décisions politiques, de promouvoir une synergie d’action avec les organismes de recherches pour mieux influer les décisions, de travailler à faciliter l’appropriation des données et évidences à travers des formats plus accessibles, etc.
Pour rappel, Feed the Future Sénégal Projet d’appui aux Réformes et Politiques Agricoles (PSS) est un projet de cinq ans (2020-2025) financé par l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) dans le cadre de l’initiative Feed The Future. Il est mis en œuvre par un consortium dirigé par DAI en partenariat avec le Think tank Sénégalais IPAR.

Le projet PSS vise à renforcer les systèmes de politique agricole et alimentaire du Sénégal en travaillant avec le gouvernement du Sénégal (GoS), le secteur privé sénégalais et la société civile pour créer un environnement favorable qui contribue à une croissance accélérée et inclusive.

Dans la presse

jecohebdo.com : Les données probantes au cœur des recherches scientifiques et universitaires

jecohebdo.com : La recherche et les données probantes au cœur de l’aquaculture

jecohebdo.com : PANEL : Les données si importantes, si manipulées et inexactes

jecohebdo.com : Les données probantes pour une bonne politique agricole

tvscoop.net : Utilisation des données probantes pour la prise de décision : DAI et l’ipar mènent une session de réflexion…

(Vidéos) Des experts en conclave à Dakar, pour réfléchir sur l’utilisation des données pour la prise de décision

Des experts en conclave pour réfléchir sur l’utilisation des données pour la prise de décision.

Session de réflexion sur l’utilisation des données probantes pour la prise de décision.