Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / IPAR sollicitée au niveau international sur des politiques de haut (...)

IPAR sollicitée au niveau international sur des politiques de haut niveau

L’IPAR est de plus en plus présente sur la scène internationale grâce à la contribution de ses experts aux débats globaux portés par des plateformes mondiales tels que ILC, ALPC/UA et Southern Voice. Ce positionnement permet non seulement de contribuer à corriger les déséquilibres Nord-Sud dans la génération de connaissances mais surtout il fait le lien entre le global et le local, avec une contextualisation des problématiques globales dans les processus de développement économique, social et environnemental du Sénégal et de la sous-région.

17 janvier 2020

Dans son positionnement stratégique, l’IPAR se veut une institution indépendante d’analyse stratégique et prospective capable d’influencer les politiques publiques et d’accompagner les acteurs du développement dans les processus de transformations économiques, sociales et environnementales. L’IPAR a su se créer une image distinctive dans la conduite de recherches, dont les résultats ont permis d’alimenter le dialogue politique aux niveaux national, régional et international. L’institution s’est positionnée sur les questions relatives à l’emploi des jeunes et aux Objectifs de Développement Durable (ODD), à l’analyse des chaines de valeurs, à la gouvernance foncière, au changement climatique, à travers le déploiement d’initiatives multiscalaires, la création de plateformes de dialogue multi-acteurs aussi bien aux niveaux local/régional et sous-régional, la promotion de dynamiques participatives et inclusives et le renforcement des capacités des parlementaires, des leaders paysans, des journalistes, etc.

Son expertise est désormais fréquemment sollicitée au niveau international lors des grandes rencontres de réflexion sur des politiques de développement de haut niveau.

A l’occasion de la 19e Conférence sur le développement mondial tenu à Bonn, en Allemagne, au World Conference Center (WCC), du 23 au 25 octobre 2019, le Directeur de la recherche de l’IPAR Dr. Ibrahima HATHIE était l’un des panélistes distingués sur le thème : « Mettre les objectifs de développement durable au service des pays du Sud ». Ce panel a été initié par le réseau Southern Voice dans le cadre du partage de ses résultats de recherche. La conférence organisée par le Réseau de développement mondial (GDN), a rassemblé plus de 500 participants, issus d’un groupe diversifié de chercheurs, de décideurs politiques, de représentants d’organisations internationales, de la société civile, de praticiens du développement et du secteur privé, mais également des personnalités allemandes et européennes de haut niveau. Elle avait comme objectif de faciliter l’interface recherche-politique dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable.


Le Forum foncier mondial et l’Assemblée Régionale de l’ l’International Land Coalition (ILC) Afrique,qui s’est tenue du 21 au 24 novembre 2019 à Abidjan, Côte d’Ivoire, a enregistré la participation des experts fonciers de l’IPAR. Le panel de haut niveau sur « les stratégies des plateformes nationales et transnationales (2019-2021) » a été animé par le Directeur exécutif de l’IPAR Dr. Cheikh Oumar BA, en tant que membre du comité scientifique de la conférence africaine sur la gouvernance foncière.


Le thème du Forum foncier mondial, portait sur le « Renforcement du secteur foncier en Afrique : comment la transparence de la gouvernance foncière peut soutenir les efforts de développement ? Le Forum et l’Assemblée de 2019 de l’ILC Afrique ont offert aux acteurs du foncier l’occasion de réfléchir sur les efforts et les priorités de l’Afrique en matière de gouvernance foncière. Ils ont aussi permis aux praticiens d’explorer ensemble, à l’aide d’approches basées sur le dialogue, comment des systèmes fonciers solides peuvent améliorer les conditions de vie des citoyens africains.

En marge du forum et de l’Assemblée générale de l’ILC, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) a organisé un atelier avec ses membres, au cours duquel l’IPAR a présenté, par Dr Oumoul K. Coulbaly et Mme Yande Ndiaye chercheures à IPAR, les résultats du projet de Recherche-Action « Promotion d’une gouvernance foncière inclusive par une amélioration des droits fonciers des femmes au Sénégal », mis en œuvre en collaboration avec le CNCR et Agter. L’atelier visait à renforcer la collaboration entre les projets de droits fonciers soutenus par le CRDI et à rechercher des innovations permettant de conseiller et de renforcer les politiques foncières sur le continent.

L’IPAR était membre de la délégation sénégalaise des experts et négociateurs climatiques qui ont pris part à la 25e Conférence des parties à la Convention-Cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CdP25 - COP25), à Madrid, Espagne du 02-13 décembre 2019. M. Lamine SAMAKE, chercheur, ingénieur agronome et Expert changement climatique de l’IPAR a joué un rôle clé dans les négociations sur l’agriculture. La qualité de sa participation constitue un exemple de l’appui que l’IPAR apporte à l’Etat et au Comité National de lutte contre les Changements Climatiques (COMNACC) du Sénégal.