Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / Le FASO2022 miroir culturel et cadre de réflexion sur les enjeux liés à l’eau (...)

Le FASO2022 miroir culturel et cadre de réflexion sur les enjeux liés à l’eau en vers le 9ème forum mondial de l’eau

Publié le 25 février 2022

La 6e édition du Festival A Sahel Ouvert (FASO), organisée par Globe du 25 au 27 février 2022 va accueillir l’initiative « Voix du fleuve, voie de la paix » en prenant l’eau et la paix pour thème principal.

L’initiative « Voix du fleuve, Voie de la paix » vise à organiser une réflexion stratégique et créative sur les enjeux liés à l’eau entre populations riveraines, dirigeants de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, personnalités et experts en gestion de l’eau, centrée sur l’écoute des populations locales et la création d’emplois locaux pour le renforcement de la paix dans le bassin.

Elle s’inscrit sur la route du 9e Forum mondial de l’eau de Dakar et compte concevoir des solutions pour l’inclusion socio-économique des populations locales et leurs jeunesses et l’inclusion de leurs intérêts de développement local en rapport aux ouvrages de développement du bassin gérés par l’OMVS.

Le FASO s’articulera, comme d’habitude, autour de concerts, sur une grande scène installée dans le lit du fleuve, d’ateliers artistiques, et de panels et débats faisant intervenir aussi bien des institutions, des experts, que des représentants des populations locales. La FASO 2022 accueil dans ce cadre, un panel d’experts pour une réflexion prospective sur l’avenir du bassin et un espace de soutien aux initiatives menées par les jeunes en plus d’une scène musicale inédite.

Une programmation artistique inédite
Parmi les artistes qui interviendront durant les trois jours de festival, on peut compter sur ceux qui ont enregistré l’album : Baaba Maal, Daara J Family, Sekou Kouyaté, Noura Mint Seymali et Noumoucounda. Mais aussi la choriste et chanteuse gambienne Sona Jobarteh, qui se produira pour la première fois au Sénégal. Ces artistes interpréteront sur scène, notamment, l’album Voix du fleuve, Voie de la paix réalisé ensemble.

Une réflexion stratégique sur les enjeux liés à l’eau et au foncier
Il s’agira de conduire avec la facilitation de l’IPAR, une réflexion prospective citoyenne sur l’avenir du bassin et les revenus de l’économie rurale à partir des problématiques d’accès à l’eau et au foncier, afin de recueillir les messages clé que les acteurs locaux souhaitent communiquer à l’OMVS et aux participants du 9e FME.
Il s’agira également de présenter les grandes lignes du concept de Fonds bleu de l’OMVS pour le soutien aux initiatives locales et l’entrepreneuriat, au public et partenaires présents, mais aussi de récolter les visions et attentes des acteurs locaux et des acteurs territoriaux présents quant à la plus-value des interventions futures du Fonds bleu de l’OMVS dans leur territoire et associer des acteurs d’autres régions du bassin à la réflexion sur le mécanisme de Fonds bleu à déployer à l’échelle du bassin

Un espace de soutien d’initiatives menées par des jeunes
A travers le projet « Voix du fleuve, voie de la Paix » et dans le but d’identifier, encourager et soutenir l’engagement des jeunes en matière de gestion des ressources en eau et d’adaptation aux changements climatiques qui touchent le Fleuve Sénégal, un appel aux idées de projets a été lancé les 20 et 22 décembre 2021 à Podor et Saint Louis, à travers l’IPAR. Cet appel vise à soutenir des initiatives innovantes portées par les jeunes, dans un élan de contribution à la réflexion sur les enjeux liés à l’eau et la création d’emplois locaux.


A travers l’atelier de maturation qui se tient les 24 et 25 février 2022 au village du Festival à Sahel Ouvert (FASO-2022) et organisé par Globe dans le cadre du projet « Voix du fleuve - Voie de la paix », les dix (10) meilleures idées de projets sélectionnées par le jury, sur un total de quarante-six (46), seront accompagnées techniquement. Trois (3) lauréats bénéficieront d’un appui à hauteur de 2.000.000 CFA chacun.

L’initiative « Voix du fleuve, voie de la Paix »

L’objectif général du projet « Voix du fleuve, voie de la Paix » est d’organiser une réflexion stratégique et créative sur les enjeux liés à l’eau entre populations riveraines, dirigeants de l’OMVS, personnalités et experts en gestion de l’eau et en adaptation au changement climatique centrée sur l’écoute des populations locales et la création d’emplois locaux pour le renforcement de la paix dans le bassin.

Porté par l’OMVS, ce projet est mis en œuvre par une coalition de partenaires, notamment : le Geneva Water Hub, centre d’excellence spécialisé sur l’hydropolitique et sur la diplomatie de l’eau de l’Université de Genève, secrétariat du Panel mondial de haut niveau sur l’eau et la paix ; l’association GLOBE, qui organise le FASO, et mène un projet de développement rural par la culture depuis plus de 10 ans à Mboumba et ses environs – le Forum de Paris sur la Paix a reconnu son projet comme l’un des plus prometteurs de la bonne gouvernance mondiale, fin 2019 ; l’IPAR, espace de réflexion et de proposition pour des politiques agricoles et rurales concertées au Sénégal et dans la région ouest-africaine ; Milk Music, label basé en France, spécialisé dans la production de musique et vidéos, a coordonné la création et production de l’album de musique Voix du fleuve, voie de la Paix ; le Pôle Eau Dakar, au sein du ministère de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal ; le Secrétariat International de l’Eau (SIE) ; Nann-k, association menée par Baaba Maal et mouvement citoyen de développement durable au Sénégal ; Boisakré, label des Daara J qui a mené la production exécutif du titre épilogue de l’album fédérant l’ensemble des artistes ; Waterpreneurs, association basée en Suisse axé sur le développement de l’entrepreneuriat local dans le domaine de l’eau.

Chérif Sambou Bodian, IPAR, coordonnateur du concours jeunesse

Galerie photos