Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Recherche / Objectifs de développement durable (ODD) / Projet de recherche sur les politiques d’assainissement en Afrique de (...) / Projet WASPA Cartographie et rôles et responsabilités des acteurs clés du (...)

Projet WASPA Cartographie et rôles et responsabilités des acteurs clés du sous-secteur de l’assainissement au Niger

Publié le 5 mai 2022

L’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), à travers le projet « West African Sanitation Policy & Activators (WASPA) » mène une recherche en vue d’une meilleure prise en charge de l’assainissement dans cinq (5) pays francophones d’Afrique de l’Ouest (le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal). Ce projet vise à construire et maintenir un leadership politique pour une gestion sûre de l’assainissement dans ces pays.

Au Niger, l’assainissement est généralement adossé aux projets et programmes destinés à l’eau potable et à la nutrition. Ce qui lui donne une place marginale par rapport à ces deux sous-secteurs. Les résultats en 2020 du rapport sur les indicateurs du MHA se présentent comme suit : 13.2 % des ménages ont accès à un service élémentaire1 ou géré en toute sécurité2. Il ressort également que 84.7% des ménages en milieu rural pratiquent encore la défécation à l’air libre.
Un diagnostic du sous-secteur réalisé en 2018 à travers le document de politique nationale d’hygiène et d’assainissement au Niger montre que le sous-secteur est départagé entre plusieurs institutions et souffre d’un déficit de coordination institutionnelle susceptible de défi nir un cadre d’orientation clair et d’harmonisation des interventions par les différents acteurs.

• La présente étude porte sur l’identification globale de tous les acteurs (publics, privés, partenaires techniques et financiers) du secteur de l’assainissement et la détermination de leurs rôles, responsabilités, importance et influence et s’articule autour des points suivants ;
• La première section rappelle les objectifs, la méthodologie utilisée ainsi que l’évolution institutionnelle du secteur de l’assainissement au Niger ;
• La deuxième section traite les rôles et responsabilités des acteurs clés notamment les institutions étatiques, les cadres de concertation, les ONG etc. ;
• La troisième section analyse les rôles et responsabilités des acteurs ainsi que leur niveau d’influence et d’intérêt à travers la matrice Pouvoir intérêt.
Et enfin la quatrième et dernière section aborde les forces, faiblesses des acteurs du secteur, conclut et formule des recommandations