Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Nos Publications / Études et recherches / Etudes sur les effets de la COVID19 / Prospective des systèmes alimentaires locaux dans la zone des Niayes à (...)

Prospective des systèmes alimentaires locaux dans la zone des Niayes à l’horizon 2035 : Élaboration de scénarios qualitatifs

Publié le 24 novembre 2021

Financé par le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI), le projet de recherche « Riposte à la Covid-19 par la protection sociale et le renforcement des systèmes alimentaires locaux : le cas des Niayes au Sénégal » (COPSA), s’intéresse aux mesures de restriction et de protection sociale prises par l’État dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Plus précisément, le projet COPSA analyse les mesures de protection sociale en faveur des ménages vulnérables au niveau national, et les effets des mesures restrictives sur les systèmes alimentaires dans la zone des Niayes.

En effet, la pandémie de la Covid-19 est un choc sanitaire sans précédent par son ampleur et sa propagation rapide dans le monde entier. Pour enrayer sa progression, le Sénégal, comme le reste du monde, a pris des mesures radicales qui ont des effets socio-économiques, notamment sur le système alimentaire et nutritionnel. Pour les atténuer, les autorités ont pris d’importantes mesures économiques et financières visant à renforcer les systèmes de santé, à soutenir les ménages les plus vulnérables, les entreprises directement touchées et la diaspora. Malgré les efforts du gouvernement, de grandes parties du secteur primaire ont souffert sans que les mesures prises leur soient spécifiquement destinées.
Ainsi, ce projet COPSA vise à générer des connaissances et des outils d’aide à la décision afin d’améliorer les mécanismes de protection sociale, notamment la distribution d’aide alimentaire d’urgence ; et de renforcer les systèmes alimentaires locaux dans les Niayes.
Plus précisément, le projet vise à :

  • Analyser la réponse du gouvernement à la situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle par le biais d’opérations d’aide alimentaire d’urgence ;
  • Documenter les effets des interventions du gouvernement sur les systèmes alimentaires locaux et les mesures prises par les différents acteurs pour renforcer la résilience ;
  • Lancer une réflexion sur l’avenir possible des systèmes alimentaires dans la zone des Niayes.