Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / Prémisse d’une intercommunalité formelle entre les Communes de Diama, Nguith, (...)

Prémisse d’une intercommunalité formelle entre les Communes de Diama, Nguith, Ronkh et Ross Béthio.

5 mai 2021

Les Communes de Ross Béthio, Nguith, Diama et Ronkh ont organisé ce lundi 03 mai 2021 un forum qui a réuni une centaine de personnes avec l’appui de l’IPAR en partenariat avec le CNCR pour échanger sur l’intérêt et les modalités de mise en place et de gestion d’une intercommunalité.

Le forum c’est tenu sous la présidence de Mr Ibra FALL, Préfet du Département de Dagana en présence de Dr. Cheikh Oumar BA, Directeur exécutif de l’IPAR et de l’équipe du projet de recherche-action pour la promotion d’une gouvernance foncière inclusive par l’amélioration des droits fonciers des femmes au Sénégal.

Dans le Walo, le processus de l’intercommunalité entre les communes de Diama, Gnith, Ross_Béthio et Ronkh, a été lancé depuis 2016, cependant, le processus nécessite d’être approfondi pour définir le cadre de l’intercommunalité et les modalités de fonctionnement.

Au Sénégal, les Collectivités territoriales ont bénéficié de transfert de compétences dans plusieurs domaines, ce qui justifie le rôle central des collectivités locales dans le développement économique des territoires. Toutefois, ces collectivités sont souvent confrontées à un manque de moyens auquel s’ajoute la problématique du découpage territorial n’a pas pris en compte certaines questions primordiales pour le développement local, porteuses de conflits et pouvant menacer l’existence même des nouvelles entités décentralisées tel que les régimes de propriété foncière ou la gestion des ressources naturelles.

Les lois sur la décentralisation favorisent les regroupements intercommunaux. Ce cadre juridique favorable permet l’élaboration et la mise en œuvre d’un ensemble de règles consensuelles pour réhabiliter, protéger et gérer les ressources de leurs terroirs, de façon à produire durablement des avantages écologiques, socio-économiques et culturels. Elle vise à réunir les acteurs d’un territoire pour répondre à des enjeux territoriaux divers qui ne peuvent pas être réglés au niveau communal
Dans ce contexte, certaines communes décident de se regrouper autour de projets communs pour valoriser leurs complémentarités, mutualiser leurs ressources et partager leur vision de l’aménagement du territoire.

C’est dans cette perspective que le projet de recherche-action « Promotion d’une gouvernance foncière inclusive par l’amélioration des droits fonciers des femmes au Sénégal », porté par l’IPAR en partenariat avec le CNCR, avec l’appui du Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI) du Canada, a les communes Ross Béthio, Nguith, Diama et Ronkh pour la tenue d’un forum de relance du processus de leur intercommunalité en sus d’échanger sur les enjeux et perspectives liés à cette intercommunalité.

L’objectif du forum été d’identifié, d’une part, les contraintes rencontrées dans la gestion de ressources et dont une gestion concertée (intercommunale) pourrait constituer la solution, etd’autre part, de définir le cadre d’intervention et les modalités de gestion/d’administration de l’intercommunalité entre ces communes.

Ce forum d’une journée a vu la participation d’une centaine de personnes prenantes à la gouvernance foncière notamment (Autorités déconcentrées, Services étatiques, Elus locaux, Chefs religieux et coutumiers, représentants des femmes et des jeunes etc.).
Ce forum a ressorti des perspectives tel la création d’un environnement économique viable et compétitif et d’une zone économique favorisant les relations prives-public-OSC à travers la création d’emploi et la gestion concertée des productions agricoles.

Galerie photos