Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / APS.SN - L’agriculture familiale, "un levier de toute politique agricole" (...)

APS.SN - L’agriculture familiale, "un levier de toute politique agricole" (expert)

L’agriculture familiale doit demeurer ’’le levier de toute politique publique en matière agricole’’, spécialement en Afrique, a plaidé, jeudi, à Dakar, le directeur exécutif de l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), Cheikh Oumar Bâ.

23 novembre 2018

"Le Sénégal s’est toujours battu pour l’évolution de l’agriculture familiale. Nous, nous avons toujours défendu que l’agriculture familiale doit être le levier de toute politique publique en matière agricole", a-t-il déclaré.

Il animait une conférence de presse, en prélude à la célébration des 10 ans de son organisation, du 27 au 29 novembre, à Dakar, au King Fahd Palace (KFP), une manifestation qui sera marquée par la tenue d’un colloque international portant sur "l’avenir des exploitations familiales en Afrique de l’Ouest".

La rencontre internationale se tient en partenariat avec le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA) et le CIRAD, un organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement.

Près de 150 participants en provenance de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe sont attendus à cette rencontre dont le parrain est feu Jacques Faye.

Selon les organisateurs, feu Jacques Faye a consacré les dernières années de sa vie à la création et au fonctionnement de l’IPAR, un think tank dont les recherches et la réflexion prospective sont destinées à alimenter le dialogue et la concertation des acteurs sur les politiques publiques.

Le colloque international sera centré sur l’avenir des exploitations familiales dans le contexte d’une intégration progressive des politiques africaines et d’une économie de plus en plus mondialisée, ont indiqué ses initiateurs.

Ils soutiennent que dans le contexte actuel, la découverte de pétrole et de gaz au Sénégal, ouvre des perspectives de ressources additionnelles qui "devraient permettre de réaliser des investissements productifs dans les secteurs prioritaires de l’économie nationale dont l’agriculture est un des principaux moteurs".

L’ouverture de la rencontre internationale sera présidée par le ministre sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck, son collègue de la Culture Abdou Latif Coulibaly devant diriger la cérémonie d’hommage à feu Jacques Faye.

Source : APS.SN

Galerie photos