Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Recherche / Gouvernance des ressources naturelles et foncières / Acquisitions foncières à grande échelle : Etude des phénomènes observés au (...)

Acquisitions foncières à grande échelle : Etude des phénomènes observés au Sénégal depuis 2008

Etude des phénomènes observés au Sénégal depuis 2008

Année : 2010
Localisation : Sénégal
Partenaires : CNCR
Financements : IPAR
Equipe mobilisée : Oussouby Touré, Amel Benkahla, Cheikh Oumar Ba, Iba Mar Faye

Contexte

L’Afrique de l’Ouest est soumise depuis quelques années à une pression importante sur le foncier et à des phénomènes d’attribution massive de terres à des investisseurs privés ou à d’autres Etats. Le rapport publié par la Banque Mondiale en septembre 2010 montre une grande accélération de ce phénomène depuis 2008, avec plus de 45 millions d’hectares de terres transférées dans le Monde, soit 10 fois plus que lors de la précédente décennie.

Au Sénégal, ce phénomène inquiète aussi les Organisations de producteurs, bien que l’on n’ait pas une idée précise de l’ampleur des transactions foncières.

Objectifs

Cette étude vise à :

  • Faire un état des lieux des affectations de terres concédées à des personnes extérieures aux communautés rurales ;
  • Identifier les éléments constitutifs d’un dispositif de suivi et d’analyse de ces affectations, en vue de la mise en place d’un observatoire permanent sur la question.

Activités menées

  • Réalisation d’un état des lieux des affectations de terre à grande échelle au Sénégal sur la base d’une revue documentaire et de l’analyse des articles parus dans la presse ;
  • Réalisation d’études de cas dans deux communautés rurales (Vallée du Fleuve Sénégal et Saloum) ;
  • Inventaire des affectations de terres à grande échelle ayant eu lieu depuis 2008 et la mise en place de la GOANA et du Plan REVA dans 3 zones à hautes potentialités foncières.

Publications