Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Autosuffisance en riz : des producteurs promettent 1 million de (...)

Autosuffisance en riz : des producteurs promettent 1 million de tonnes

31 mars 2015

Dakar, 30 mars (APS) - La Grande offensive pour la mécanisation intégrale de l’agriculture en Afrique lancée, lundi à Dakar, entend contribuer à l’autosuffisance alimentaire en réalisant 1 million de tonnes de riz blanc d’ici à 2017.

Le programme est piloté au Sénégal par le Mouvement pour le développement et le Conseil national de concertation des ruraux (CNCR), en partenariat avec des organisations privées sénégalaises et chinoises.

‘’Ce programme veut constituer une réponse aux priorités du PSE (Plan Sénégal émergent) dans les domaines de l’autosuffisance alimentaire, de la création d’emplois durables. Il mettra en place au Sénégal, 100 domaines agricoles communautaires pour réaliser 1 million de tonnes de riz blanc’’, a indiqué Abdallaye Kane, un des initiateurs.

M. Kane présentait la Grande offensive pour la mécanisation intégrale de l’agriculture à des acteurs évoluant dans le domaine agricole.

‘’C’est un programme qui s’appuie sur la mécanisation intégrale pour permettre aux producteurs de répondre aux exigences de qualité et de quantité du marché local et international’’, a expliqué Abdallaye Kane, précisant que ce plan va ’’garantir la transparence dans la gestion des plus-values de la filière’’.

Dans la phase pilote, le programme permettra d’aménager des terres à travers le Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS) dans les zones des Niayes, dans le Nord, le centre et le Sud.

Selon les organisateurs, ‘’ d’autres spéculations comme le mais permettront de réduire les importations et favoriser l’intégration de l’économie locale.’’

‘’Nous comptons au fur et à mesure produire 500 000 tonnes de maïs et 1 000 000 tonnes de cossettes de manioc qui seront vendues en Chine, grâce à notre coopération avec ce pays connu pour son agriculture développée’’, a soutenu Abdallaye Kane.

Le président de l’Association nationale des élus locaux, Alé lô, a invité pour sa part les cultivateurs à adapter leurs productions selon les besoins des populations pour assurer l’atteinte des Objectifs du miillénaire pour le développement (OMD).

‘’Nous devons essayer de rendre l’agriculture compétitive, inclusive, capable de nourrir au mieux et durablement les populations, de tirer profit des avantages du commerce international et d’augmenter les revenus des ruraux’’, a-t-il dit.

Source : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=140547