Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes (...) / En Mauritanie les parlementaires s’approprient les DV

En Mauritanie les parlementaires s’approprient les DV

les parlementaires Mauritaniens s’approprient les directives volontaires dans un contexte d’élaboration de la politique foncière et de mobilisation de la société civile contre les accaparements de terre

Dans le cadre du processus de dissémination et de mise œuvre des Directives volontaires, engagé par IPAR, dans quatre pays de l’Afrique de l’Ouest : la Gambie, la Mauritanie, le Mali et le Sénégal, avec l’appui financier du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), le Groupement National des Associations Pastorales (GNAP) assure la mise en œuvre opérationnel des activités de dissémination en Mauritanie. Ceci dans un but de renforcer les conditions favorables de dialogue au niveau local en vue de mieux soutenir les politiques des Gouvernements en matière d’investissement publics et privés. Ces investissements sont de nature à créer des emplois et favoriser, avec le maximum d’équité et d’efficacité, le partage des richesses dans les zones de pauvreté en milieu rural et périurbain.
L’atelier organisé le 14 Mai 2016, sous la présidence d M. Yahya OuldSidy Moustapha, Premier Vice Président de l’Assemblée nationale, constituait la dernière activité à réaliser dans le cadre des activités de dissémination des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale. Cette rencontre visait à partager avec les représentants du peuple mauritaniens (députés et sénateurs) en charge de l’adoption et de la promulgation des lois, les principes des Directives Volontaires dans un contexte de réforme foncière en Mauritanie et des orientations stratégiques du Gouvernement Mauritanien en matière d’investissements publics et privés.
De façon spécifique, il s’agissait :

  1. D’informer et sensibiliser les parlementaires sur les directives volontaires et leur perspective de mise en œuvre ;
  2. D’échanger sur les enjeux et les défis d’une gouvernance foncière responsable, inclusive et garantissant la paix sociale durable entre les différentes parties prenantes (Etat, élus locaux, éleveurs, agriculteurs, société civile et privés…), à travers l’utilisation de l’outil DV ;
  • Echanger sur les mécanismes de suivi de mise en œuvre des DV et de la gouvernance foncière en Mauritanie

Déroulement des travaux


Le Président du GNAP, M. HacenOuld Taleb après avoir souhaité la bienvenue aux participants et remercié l’IPAR et le FIDA, a insisté sur l’importance que représente les DV pour une paix sociale durable et une gestion rationnelle des ressources.

Le Directeur de l’IPAR, M. Cheikh Oumar BA s’est félicité pour la mobilisation des parlementaires des deux chambres (Assemblée et Sénat) et a remercié le gouvernement mauritanien pour son ouverture à s’appuyer sur les principes des Directive volontaire dans l’élaboration des politiques publiques.

Le Premier Vice Président de l’assemblée nationale, M. Yahya OuldSidy Moustapha, a salué le rôle moteur que joue la société civile dans les démocraties et s’est engagé à ne ménager aucun effort pour que les DV constituent une source d’inspiration des politiques et lois de la Mauritanie.

Animé par Dr Mamadou Barro, expert international sur la gouvernance foncière, l’atelier a vu la participation d’une vingtaine de participants et a permis de mieux connaître les Directives volontaires, de situer les enjeux d’une bonne gouvernance foncière sous-tendue par les DV avec utilisation de cas concret (Film Maghama) et de définir un mécanisme de suivi par les parlementaires des questions foncières en Mauritanie, dans un contexte de réforme foncière.

Dans le souci de pérenniser les actions des parlementaires sur la question, il a été retenu :

  • La mise sur pied d’un groupe d’une dizaine de parlementaires (députés et sénateurs) pour le suivi de la mise en œuvre des DV et de la gouvernance foncière en Mauritanie, sous la présidence du Vice Président de l’Assemblée nationale.
  • La désignation de 4 membres pour intégrer le comité de pilotage des DV présidée par le Ministère en charge de l’agriculture, à travers la direction foncière
  • Travailler à une meilleure appropriation des principes et contenu des DV au niveau des deux chambres (Assemblée nationale et Sénat)

Le gouvernement mauritanien vient de lancer, avec l’appui des partenaires techniques et financiers du pays dont la BM, un processus sur 5 ans pour l’élaboration d’une politique foncière que les autorités politiques souhaiteraient la plus inclusive possible. Les principes de Directives volontaires constitueront une source d’inspiration pour l’atteinte de cet objectif ambitieux.
La volonté politique a ete rappele par le Vice president de l’assemblee nationale à travers la signature le 17 juillet 2015 du projet sous régional FAO-IPAR couvrant le bassin du fleuve Sénégal, financé par la coopération allemande, sur la base des acquis du projet FIDA.

Galerie photos